A lire ailleurs du 22 au 29 novembre 2012

. Comment la CIA utilise les médias sociaux pour surveiller les populations – The Atlantic
Reportage dans le centre de suivi des médias sociaux de la CIA. Pour l’instant, elle cherche les échantillons représentatifs…

. Shareable : La montée des communautés du partage
Cat Johnson dresse la liste des communautés de la consommation collaborative à travers le monde !

. Duolingo : un service de traduction participatif pour apprendre les langues – Technology Review
Depuis juin 2012, Duolingo propose des cours d’anglais pour les locuteurs espagnols et portugais et des cours d’espagnol, d’allemand, de français et de portugais pour les anglophones. Près de 300.000 personnes l’utilisent chaque semaine. Ses cours sont gratuits car la société se finance autrement, en exploitant les traductions réalisées par ses élèves en comparant les versions pour produire une version finale la plus juste possible. Son fondateur, Luis von Ahn voudrait utiliser l’apprentissage des langages informatiques proposés par CodeAcademy pour imaginer un service similaire autour de la programmation, afin de débuger des logiciels par exemple.

. Article11 – Les enfants monstrueux du numérique
Article 11 livre un cinglant article sur l’éducation numérique en disséquant un document de synthèse d’Orange et Terrafemina qui recense des applications pour enfants, toutes bêtement effrayantes, qui n’ont d’autres but que de mettre les enfants sous contrôle. En disséquant les discours autour de l’éducation numérique, Article11 estime qu’il devient impossible de résister à l’ordinateur en classe. Et ce alors que les études montrent qu’elles n’apportent pas nécessairement grand chose. Nous n’échapperons pas à la numérisation programmée de l’école et à la marchandisation de l’éducation… professe la revue. « Abandonnerons-nous nos enfants à cet ersatz d’éveil au monde proposé par les excitations numériques ? » Dommage que l’article ne voit le numérique que comme une manière de nous rendre dépendants de programmes, de machines, de traçages… Ce que certes, il produit, mais que ni Article11, ni quiconque dans la société ne désire. Dommage finalement qu’un opposition qui pourrait être constructive, se caricature dans un discours de pure opposition.

. Made in Montreuil construit son usine à création – Ouishare.net
A Montreuil, Nicolas Bard, lance un tiers lieux d’un genre nouveau, Ici Montreuil : http://www.icimontreuil.com. Cet espace créatif permettra aux créateurs locaux de concevoir, fabriquer, commercialiser et vendre leur objets.

. Les nouvelles technologies pour mieux payer les droits sociaux | La-Croix.com
Pour le CAS, les nouvelles technos servent encore à l’optimisation de la fraude et à la sécurité… Effectivement, quand on lit ce qu’il se passe dans les CAF – http://www.bastamag.net/article2795.html -, on se dit que l’e-Administration a encore bien des progrès à faire et que les systèmes de détection de fraude ne sont peut-être pas une priorité. Nous ferions mieux de développer des services adaptés aux besoins des populations !

. InaGlobal – Adaptation des films de cinéma en jeux vidéo : une analyse statistique
« Depuis 1975, 547 films de cinéma ont donné lieu à environ 2 000 jeux vidéo. L’adaptation de films est aujourd’hui une catégorie représentant environ 10 % de l’édition de jeux vidéo.  »

. Le féodalisme assure la sécurité – Wired.com
Bruce Schneier, le spécialiste de la sécurité informatique, l’assure, c’est par le féodalisme que les grands de l’internet assurent la sécurité. Les fournisseurs de matériel contrôle le matériel et les logiciels que nous utilisons. Les services maintiennent les données pour nous. Ceci en raison de la commodité qui assure la redondance, l’automatisation et même (parfois) le partage. « La confiance est notre seule option ». Parfois nous avons le contrôle sur les mises à jour, mais nous ne savons même pas ce qu’elles vont installer pour nous. Bref, être un vassal a ses avantages. Même si les seigneurs peuvent agir de manière arbitraire et capricieuse. Mais ils agissent toujours pour leur propre intérêts. Ces entreprises nous possèdent, peuvent nous vendre ou nous livrer aux autorités… Reste que nous recevons peu de garanties de protection en retour, que ces entreprises sont soumises à peu de règles et de restrictions. « Cette situation doit changer. Il doit y avoir des limites à ce que les vendeurs de nuages peuvent faire avec nos données ». L’Etat centralisé a imposé la primauté du droit pour arrêter la féodalité, mais nos gouvernements ont renoncé à leur rôle dans le cyberespace. Il est tant que les gouvernements interviennent pour créer des environnements réglementaires qui protègent les vassaux des seigneurs.

. 5 APIs qui vont transformer le web en 2013 – Alex MacCaw
Alex Macaw spécialiste des API en présente 5 qui pourraient changer le web en 2013.

. Quartz : La tablette à 25 $
Datawind, un constructeur indien, lance la tablette à 25 $ et l’abonnement téléphonique lié à 2 $.

. « L’open data est très mal estimé » Interview de Claire Gallon de l’association Libertic – Data Publica
A quoi ressemblera l’open data d’ici 3 ans ? Pour Claire Gallon, le nombre d’administration impliquées devrait avoir largement augmenté, les données seront plus variées et plus accessibles. Les API se multiplieront, les communautés thématiques d’utilisateurs également… « Les plateformes pourraient se transformer en extension des services d’information à l’habitant. Les pratiques de participation et de coproductions se multiplieront (…). L’open data ne sera alors qu’une étape d’un projet global de modernisation de l’action publique. »

. Les USA prêts à ouvrir leurs frontières aux start-ups étrangères – Challenges.fr
Suite à une étude publiée en octobre qui montrait que l’Amérique attirait de moins en moins d’entrepreneurs étrangers, un projet de loi américain propose d’accorder un visa de travail à tout créateur d’entreprise s’il peut attester une levée de fonds d’au moins 100 000 dollars.

. Hacking et tricot – Graphism.fr
Programmer une machine à tricoter ?

. 99 hacks pour votre quotidien ! – Graphism.fr
C’est parfois dans la simplicité qu’on trouve la sagesse. Ou l’inverse.

. Le web : promesse tenue ?- Ecrans.fr
« Le web n’est pas la pseudo-démocratie du Pagerank. Le web n’est pas le totalitarisme de pacotille de Facebook. Le web n’est pas un supermarché d’applications. Le web n’est pas un algorithme. Le web n’est pas un programme. Le web n’est pas une application. » Olivier Ertzscheid

. Entre une droite « Tea Party » et une gauche Bartleby – Christian Salmon
« Lorsque un processus électoral ne permet ni de clarifier une ligne politique ni de légitimer le vainqueur, alors c’est le système représentatif qui entre en crise. »

. « Occupy » comme business model : l’émergence de la civilisation open source – Aljazeera
Michel Bauwens nous explique en quoi le mouvement Occupy est un modèle pour un nouveau paradigme économique où la valeur est d’abord créé par les communautés.

. Ecole : un si sombre tableau ? | Slate
Une bonne illustration des débats scolaires et des oppositions systémiques qu’ils génèrent.

. L’équilibre entre la vie privée et l’innovation dans la santé reposera sur le consentement éclairé – O’Reilly Radar
Alex Howard pour O’Reilly Radar interviewe Deven McGraw – @HealthPrivacy -, le directeur du projet de protection des renseignements personnels de la santé au Centre pour la Démocratie et la Technologie (CDT). Pour ce dernier, préserver la confidentialité des données de santé est primordial. Nul ne doit pouvoir obtenir et utiliser des données de santé qui puisse lui permettre de porter atteintes aux personnes auxquelles les données font référence. L’important est de bâtir un écosystème de confiance autour des données de santé et assurer aux gens qu’aucune donnée ne sera transmise à ceux qui n’ont pas besoin de les connaître. Or, nous en sommes loin. Les données de santé sont des données sensibles et toute la chaîne qui souhaite les utiliser doit en être conscient. Idéalement, pour que les gens soient informés, vous leur donnez une somme exhaustive d’information, mais ce n’est pas une solution. La recherche doit certes pouvoir accéder aux données, mais il faut que cela se fasse via des infrastructures fiables, transparentes, ouvertes, où la vie privée est respectée. Le débat ne doit pas être entre plus ou moins de vie privée, mais doit apporter un écosystème dans lequel les gens ont confiance. Les gens sont capables d’être à l’aise avec les nombreuses utilisations de leurs données (même s’ils seraient parfois surpris aujourd’hui), même vis-à-vis de l’utilisation de certaines d’entres elles qui ne leur sont pas nécessairement directement utiles à eux. Les êtres humains sont le plus souvent assez généreux, ce qu’ils n’aiment pas s’est être surpris par des usages inattendus.

. La Darpa a vu le future de l’informatique : il est analogique – Wired
Le programme Upside financé par la Darpa vise à utiliser des signaux non conventionnels pour le traitement des données.L’idée est de faire du calcul sans processeurs numériques. L’objectif est de construire des puces d’ordinateurs plus économes en énergie que les processeurs d’aujourd’hui (même si ces puces font des erreurs de temps en temps). Car en fait le problème n’est pas tant le traitement désormais que les batteries qui n’arrivent pas à suivre le progrès des traitements. Comme l’efficacité du calcul n’augmente plus aussi rapidement qu’avant, la solution est peut-être à cherché dans un calcul moins efficace. Pour traiter de l’image par exemple, nous n’avons pas besoin que toutes les zones soient parfaitement lisibles… Pourrait-on imaginer des processeurs analogiques et des mathématiques probabilistes pour améliorer le calcul ? C’est le pari que lance la Darpa.

. InaGlobal : Minecraft, l’incroyable succès d’un jeu sandbox
Minecraft est un jeu indépendant né en 2010, dont la version officielle est sortie en novembre 2011 et dont les ventes, actuellement, battent des records. Ce terrain d’exploration et d’expression est d’abord un bon jeu. Mais c’est aussi un jeu qui a su créer une formidable communauté qui a amélioré le jeu et a servi d’appui au marketing social.

. Vers une fiscalité des données – Owni.fr
La mission sur la fiscalité du numérique, dont les conclusions sont attendues mi-décembre, envisage de créer une fiscalité sur les données personnelles. L’idée est simple : plus une boîte ouvre ses données aux utilisateurs, moins elle est taxée. Une taxe qui vise donc toutes les entreprises. Seule inconnue : comment faire ?

. Freinet, Montessori, Steiner : ces écoles qui changent la vie des élèves et des profs – Basta !
En France 20 000 élèves et une centaine d’établissements expérimentent les pédagogies alternatives. « Petit tour d’horizon de ces pédagogies qui pourraient ré-enchanter l’école »

. Pourquoi l’histoire de l’art a échoué sur l’internet – Daily Dot
Jim Cuno, président du Paul Getty Trust et ancien président de l’institut d’art de Chicago, souligne que l’histoire de l’art n’a pas pris le virage de l’internet. Non pas qu’il ne tente pas d’utiliser l’internet, mais parce qu’il ne l’utilise pas de manière collaborative ou expérimentale. Les chercheurs des humanités ne peuvent plus travailler seuls.

. affordance.info : (My) State of Search 2012
Longtemps, quand on posait une question, on la posait à Google. Désormais, on la pose sur Twitter et bien souvent, la réponse est meilleure, souligne Olivier Ertzscheid. Twitter est le nouveau Google, c’est désormais lui qui nous renvoie des réponses à nos questions et c’est la principale raison de son succès.

. Deconstruire Pandora, Spotify, le piratage et faire que les artistes soient payés – Stereogum
Chris Ruen, l’auteur de « Freeloading : comment notre insatiable appétit pour les contenus gratuits a tué la créativité » constate que le revenus générés par les plateformes d’abonnements (tels Spotify) ne paient pas les artistes… Il faut 47 000 écoutes pour toucher l’équivalent du revenu d’un album. Et l’artiste d’en appeler à réagir et faire notamment que les contenus pirates soient moins facilement accessibles sur le net… La régulation par les moteurs ?

. Pourquoi apprendre doit être bordélique ? – MindShift
Il est temps d’abolir les silos et les sujets, explique Joi Ito du MIT. Nous avons besoin d’éducation antidisciplinaire, clame Sandy Pentland. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés demandent de connaître plusieurs matières et nécessitent de faire appel à la créativité. Mais comment l’enseigner ? MindShift donne l’exemple de plusieurs écoles créatives, pour souligner que l’apprentissage par projet est souvent le plus stimulant. Mais cette forme d’apprentissage n’est pas magique et il nécessite d’apprendre le désordre.

. Made in France (2) – QOOQ, une tablette française s’invite à la table des ogres du numérique – Une Année en France
Comment la tablette Qooq est-elle produite en France ?

. Réinvestir dans l’école – Alternatives économiques
Depuis 15 ans, la France a réduit ses efforts consacré à l’école tant et si bien qu’elle n’est plus qu’au 13e rang mondial pour le financement scolaire. La démocratisation scolaire connait un coup d’arrêt. Et la durée de scolarisation a baissé pour la première fois depuis le début du XXe siècle.

. Reflections of a Newsosaur : les journaux peinent à diversifier leur audience en ligne
Si les journaux se sont dotés de sites web, ceux-ci ont tendance à reproduire la même audience que celle de leur publication papier. Le vieillissement du public se reproduit sur le numérique. L’une des raisons, outre le fait de rester sur leurs marques et leurs acquis, repose sur le fait que les journaux peinent à utiliser le leviers des sites sociaux et sont trop endogènes : les hyperliens ne mènent que vers leurs propres contenus.

. Obama 2.0 va-t-il revitaliser l’ordre du jour technologique ? – Politico.com
Obama va-t-il utiliser son second mandat pour continuer ses réformes technologiques ? Améliorer la confidentialité en ligne ? Renforcer la cybersécurité ?

. La France est-elle en train de manquer la troisième révolution industrielle ? – Yahoo ! Finance France
Si Nao est un robot emblématique des atouts français, il masque une situation industrielle bien moins brillante : non seulement la France produit peu de robots, mais elle en dispose de beaucoup moins que l’Allemagne ou l’Italie (34 461 robots industriels en France contre 163 000 en Allemagne). « L’état de notre robotique n’est qu’un signe parmi d’autres de l’insuffisante prise en compte des technologies innovantes par les entreprises françaises »

. Pourquoi les deux startups du paiement devrait collaborer – Quartz
Pour Chrisotpher Mims, Dwolla et Square devraient finir par collaborer pour marginaliser Visa et Mastercard. Square, parce qu’il permet à n’importe qui d’accepter le paiement par carte de crédit, Dwolla, système de transfert instantané d’argent, pourraient en s’alliant rendre encore plus rapidement obsolète les systèmes de paiements traditionnels.

. Le recyclage de « devine qui vient diner ce soir ? » de Giscard et autres tricks de la campagne Obama – Petit Web
Alors que la campagne 2008 d’Obama avait forcé l’admiration par l’organisation du militantisme en ligne, celle de 2012 apparaît comme la campagne marketing la plus chère de l’histoire. La posture principale a été de proposer des diners avec le président ! La campagne de 2012 s’est concentrée sur la professionnalisation du militantisme, incarnée par le dashboard, l’outil de mobilisation et d’enrichissement des données. Après avoir bâti une formidable base de donnée en 2008, la campagne de 2012 a consisté à la transmettre aux acteurs de terrain.

. Bruit du frigo ~ Projets
Les refuges périurbains bordelais du Bruit du Frigo. La ville autrement !

. Comment la Hadopi veut traquer streaming, DDL et newsgroups – Numerama
Le programme de travail de l’hadopi pour prolonger sa surveillance du net.

. Le grand fossé générationnel du shopping – WSJ.com
Aux Etats-Unis, les plus jeunes préfèrent acheter depuis leurs mobiles qu’en magasin. Malgré leurs efforts, les enseignes peinent à attirer les plus jeunes : les magasins sont-ils devenus des lieux pour les personnes âgées ?

. Le danger des logiciels qui surveillent les lectures étudiantes – Slate Magazine
Evgeny Morozov revient sur le lancement de CourseSmart, des manuels électroniques qui traquent les élèves qui les utilisent pour communiquer aux éditeurs les lacunes de leurs manuels et soutenir l’attention des élèves. Pourrons-nous demain rechercher tout ce que l’on souhaite sur sa tablette ? « Les manuels sous haute surveillance et les lectures très contrôlées ont peu de chance de nous apporter un nouvel Einstein »

. Les machines morales : The New Yorker
D’ici peu de temps la différence entre la conduite automatisée et la conduite humaine sera si grande, que vous ne serez plus autorisé à conduire votre propre voiture, estime le professeur de psychologie Gary Marcus. Ce moment sera important car il marquera une époque où les machines devront disposer de systèmes éthiques. Mais comment enseigner l’éthique aux machines ? Notre seule piste repose sur les 3 lois de la robotique d’Asimov, mais pour l’instant, nous n’avons pas su programmer des machines les respectant. Et l’éthique humaine également est encore bien peu développée et codifiée… La programmation éthique peut sembler de la science-fiction, mais ne disions-nous pas la même chose il y a peu des voitures autonomes ?

. Le coût de l’option de retrait – Cyborgology
« Au lieu de demander aux individus de renoncer à leurs comptes Facebook et à leurs voitures, les universitaires et les militants doivent trouver de nouvelles façons de fournir des services identiques ou comparables qui incarnent une politique différente » David Banks.

. Amsterdam dépassée par le succès du vélo – LeMonde.fr
En 20 ans, le nombre d’utilisateurs du vélo à Amsterdam a augmenté de 44 % pour atteindre 490 000 personnes. Les pistes cyclables, les parkings à vélo sont devenus trop petits. Un succès qui pose la question de la modification de l’urbanisme pour s’adapter plus encore au vélo…

. Ethan Zuckerman sur les hackers africains – Wired
Ethan Zuckerman revient sur la dynamique de l’innovation africaine et notamment Kenyane qui s’intéresse de plus en plus à distribuer l’infrastructure électrique et télécom au pays. Des générateurs électriques pour les cellules GSM pour suppléer aux coupures et faire que l’internet continue à fonctionner, des bidons d’eaux qui s’achètent via des puces Rfid et des téléphones mobiles. Des éclairages solaires qui s’achètent via M-Pesa… « L’avenir des infrastructure des nations émergentes est un mix de planification pour construire des centrales électriques et ses systèmes de transports en commun et de l’innovation ascendante (…). Les infrastructures peuvent être réutilisées et piratées. Et il est possible que cela aide l’Afrique autant que les financements de la Banque mondiale. »

. Démarrage du projet « Brest ville Wikipédia » – @ Brest
La ville de Brest s’engage avec Wikipédia pour améliorer les contenus brestois et leurs visibilité via l’encyclopédie contributive.

. Comment le monde apprend à coder en ligne (et gratuitement) – PC Pro
La programmation s’apprend en ligne explique David Bayon qui revient sur la vague de lancement de startups dédiées à l’apprentissage du code.

. A l’écoute des machines fatiguées – O’Reilly Radar
Des chercheurs de l’IEEE ont montré quelques capteurs très simples pouvaient arriver à prévoir l’usure d’une machine avec une fiabilité très forte

. Comment Obama pour l’Amérique a transformé ses amis sur Facebook en avocats – TechPresident
L’équipe numérique de campagne d’Obama a fondé une partie de sa victoire sur le « partage ciblé », explique Nick Judd pour TechPresident. Pour cela, l’équipe Obama a utilisé Facebook en créant un script permettant à un utilisateur de Facebook supporter d’Obama d’avoir des informations sur les positions électorales de ses amis afin de les aider à cibler les gens à convaincre. Des publicités pour convaincre ses amis sur Facebook de devenir donateurs. Selon l’équipe de campagne, le taux de clic de cette application était deux fois meilleur qu’une bannière publicitaire.

. Une ligne de temps du futur de la SF – Brain Pickings
Stimulante ligne de temps du futur basée sur les oeuvres de la SF.

. Pratiques urbaines : Le temps cash – Millenaire3
Le sociologue Bruno Marzloff revient sur l’impératif du « temps réel » qu’évoque le livre TIC 2013, les nouveaux temps réels, paru chez FYP édition, ce temps qui veut réduire le moment entre l’information et la prise de décision. Comme le soulignait Hartmut Rosa, le sentiment d’accélération tient moins au raccourcissement des durées qu’à la nécessité de réaliser une coordination toujours plus serrée où l’instantanéité devient l’arme absolue, à l’image de Twitter. Nous ne décidons pas d’entrer dans l’ère numérique, mais dans celle du temps réel.

. Il faut voir cette vidéo sur le possible futur de l’apprentissage sous-titrée en français – Framablog
L’avenir de l’apprentissage ? Une vidéo qui fait la synthèse des défis que souhaite adresser l’éducation de demain.

. L’industrie du copyright a tout compris à Internet (et des veaux qui le peuplent) – Framablog
« Aujourd’hui, nous exerçons nos droits fondamentaux – le droit à la vie privée, le droit à l’expression, le droit à la correspondance, le droit de s’associer, le droit de se réunir, le droit à une presse indépendante, et bien d’autres droits – par le biais de l’Internet. Par conséquent, un accès anonyme et non censuré à Internet est devenu un droit aussi fondamental que les droits que nous exerçons à travers lui. » – Rick Falkvinge

. Motiver les salariés, premier facteur de compétitivité – Lemonde.fr
Ce qui incite à l’innovation, selon un sondage de salariés, c’est d’abord la reconnaissance du travail de chaque collaborateur, suivit par un management ouvert à la nouveauté et au dialogue et enfin, une politique de rémunération satisfaisante.

. Notre-Dame-des-Landes, une lutte « augmentée » par le numérique – Rue89 Planète
Telecomix, le groupe d’hacktivistes pour la défense des libertés numériques, est arrivé à Notre-Dame-des-Landes. Son but, déployer un réseau internet sans fil sécurisé et initier les opposants aux techniques de chiffrement.

. Le gouvernement, moteur de l’investissement dans la santé digitale – L’Atelier
Selon un rapport publié par GBI Research, les technologies de la santé pourraient être un moyen d’améliorer la coordination des soins, notamment en ce qui concerne les maladies chroniques. A un moment où l’investissement dans la santé numérique s’accélère aux Etats-Unis, le gouvernement pourrait bien être le moteur de ces nouveaux investissements en favorisant l’accès aux dossiers de santé électronique et le partage de données.

. Pour Orange, en matière de droit d’auteur, les amis c’est dans la vraie vie – Numerama
« Orange a demandé à l’Hadopi de prendre position pour dire qu’une oeuvre achetée ou louée par un internaute ne pouvait pas légalement être diffusée en streaming auprès des amis à travers les réseaux sociaux. »

. Adieu diplômes, voici les badges – Le Figaro Étudiant
Les entreprises de cours à distance américaines proposent de délivrer des badges (un petit pictogramme symbolisant la compétence acquise)

. Les difficultés de l’économie circulaire | Le nouvel Economiste
Natacha Cygler pour le Nouvel Economiste revient sur l’économie circulaire, qui se propose de transformer nos déchets en produits, qui trouve un nouveau souffle face au contexte d’épuisement des ressources. Des entreprises commencent à utiliser ce label pour produire des matériaux. Mais pour cela, encore faut-il produire différemment afin que les produits soient recyclables (éviter le mélange de matière par exemple)

. Nantes invente la ville verte de demain – InnovCity
A Nantes, les designers des Ekovores – http://www.lesekovores.com – inventent la ville de demain en imaginant des jardins partagés flottants, la barge marché, le poulailler urbain, le composteur de quartier…

. Interdire les robots tueurs avant qu’il ne soit trop tard – Human Right
Human Right Watch se mobilise et publie un rapport de 50 pages pour condamner les robots drones tueurs autonomes Pouvons-nous donner aux machines le droit de tuer ?

. La manière de lire, plus que ce que nous lisons, pourrait contribuer à l’infobésité – NiemanLab
Selon une étude menée par Avery Holton et Iris Chyi de l’université du Texas – http://online.liebertpub.com/doi/abs/10.1089/cyber.2011.0610 – la plateforme utilisée pour s’informer jouerait un grand rôle dans le sentiment d’infobésité. Plus la plateforme utilisée est limitée, moins les gens se sentent dépassés. Lire depuis un téléphone mobile ouvre moins de distractions possibles que lire depuis son navigateur. Ce ne serait pas tant les sources d’information et leur diversité qui serait en cause, que les modes d’utilisation. Autre information, les gens passifs en terme d’information ont plus tendance à avoir un sentiment de surcharge.

. Marque ton territoire
Andrew Quitmeyer a développé une étrange fonctionnalité pour son iPhone permettant de marquer son territoire en géolocalisant sur Foursquare les lieux où l’on urine..

. Globule et télescope – La classe Star Trek : l’hyperespace de l’enseignement “multitouch”
Selon une étude menée auprès de 400 élèves de 8 à 10 ans au Royaume-Uni, 45 % des élèves qui ont utilisé le tableau blanc interactif pour apprendre les maths ont fait des progrès dans la manipulation des formules, contre 16 % chez les enfants utilisateurs de feuille de papier traditionnel. La raison : l’amélioration de l’apprentissage et l’interaction qui rendent le travail plus collaboratif.

. Quand l’accès au code source est une question vitale – Framablog
Karen Sandler est une militante du libre, avocate au Software Freedom Law Center, souffrant d’un problème cardiaque, elle a du se faire installer un pacemaker… propriétaire. Elle explique les problèmes colossaux que posent ces systèmes fermés aux malades, alors qu’on sait qu’en moyenne on compte un bug toutes les 100 lignes de codes. Les gens utilisent des systèmes propriétaires parce qu’ils sont simples, mais il est plus que jamais nécessaire de leur faire comprendre l’importance d’accéder au code pour que d’autres puissent vérifier pour eux ces machines, afin de construire un monde plus libre et plus sûr. « Nous devons fournir des logiciels utilisables par des gens qui sinon ne pourraient pas s’en servir ».

. Le Figaro : « 100 parkings Autolib’ souterrains en 2013 »
Autolib en chiffres.

. Vie privée : Facebook 1, Europe 0, France 0000…
Ni la France, ni l’Europe n’ont envisager de mettre des moyens pour vérifier les infractions que commettent les gens du net vis-à-vis de la vie privée (on a préféré le mettre dans l’Hadopi, pas exemple). Facebook fait le service minimal pour se mettre en conformité avec la loi. La seule solution pour les internautes ? L’auto-régulation personnelle. C’est à nous de défendre l’Etat, car il ne le fera pas à notre place, explique Cyroul…

. Quand la CAF devient une machine à broyer usagers et salariés – Basta !
BastaMag revient sur la dégradation du service des Caises d’allocations familiales… « Et puis sur Internet le service est très limité. A part télécharger un justificatif de base, vous n’avez accès à rien » rappelle un usager. Dommage que le CAS en reste à de l’optimisation contre la fraude : http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-nouvelles-technologies-pour-mieux-payer-les-droits-sociaux-_NG_-2012-11-27-880872# Alors que les CAF auraient avant tout besoin de développer des services en ligne plus adaptés, pour soulager tant leurs usagers que leurs employés.

. Du mésusage de l’habitation au réapprentissage de l’habiter… | Revue du Mauss permanente
Quand arrêterons-nous de penser l’habitation comme une « machine » ?

. Cinéma : la fermeture de Megaupload n’a pas dynamisé le box office – Clubic
Selon une étude, la fermeture de Megaupload a eu un effet négatif sur les recettes du box-office (notamment pour les films d’auteurs), hormis dans certains cas où l’effet été négligeable. La disparition de MegaUpload a eut un impact sur le bouche-à-oreille et a conduit moins de monde au cinéma. Selon les chercheurs, le partage de fichier agirait comme un mécanisme de diffusion d’information entre personne n’ayant pas la volonté de payer et ceux qui ont une plus grande propension à payer.

. Une faille dans Skype permet de jouer à l’Hadopi | Bug brother
Des chercheurs ont mis à jour une « faille de vie privée » dans Skype qui permet de chercher l’IP de n’importe quel utilisateur et d’appeler des informations d’identifications liées. Une faille qui permet de traquer la mobilité où les téléchargements P2P de personnes pouvant être identifiées par Skype.

. Microsoft Research emène la Kinect à de nouveaux niveaux – The Next Web
KinEtre – http://research.microsoft.com/en-us/projects/animateworld/ – permet de prendre possession de n’importe quel objet 3D et par exemple de prendre possession des pieds d’une chaise pour les faire bouger comme vos propres jambes. Digits – http://research.microsoft.com/en-us/news/features/uist2012-100812.aspx – permet également de prendre le contrôle des gestes de sa main via un dispositif proche de la Kinect. Grâce à une caméra montée en bracelet sur son poignet, il est possible de créer un modèle 3D de sa main qui reproduit les gestes de celle-ci et permettrait ainsi de traduire le langage des signes en textes ou de contrôler une présentation avec ses doigts. L’objectif, donner aux ordinateurs le sens de l’espace afin qu’ils comprennent notre propre environnement 3D.

. Vivagora – Quand les citoyens brassent de l’air
Faire appel aux citoyens pour mesurer les pollutions atmosphériques ? C’est le projet des Citoyens Capteurs – http://www.citoyenscapteurs.net – : le but, sortir les pollutions atmosphériques de l’invisibilité et ouvrir la voie à des politiques transparentes.

. L’écosystème des startups à travers le monde (.pdf)
Le Startup Compass vient de publier son rapport 2012 sur l’écosystème des startup à travers le monde, qui classe les villes en fonction de leur potentiel entrepreneurial.

. 7 compétences essentielles que vous n’apprenez pas à l’université – Wired
La compréhension de base des statistiques, la diplomatie post-étatique, la culture remix, la cognition appliquée, l’écriture pour des formes nouvelles, l’étude du gaspillage, les technologies domestiques…

. Mais pourquoi contribue-t-on ? | données ouvertes
Simon Chignard nous explique pourquoi les gens contribuent dans les dispositifs créatifs. Et montre que les contributions révèlent des niveaux d’engagements variés.

. Obsolescence programmée : un complot ? – CommentReparer.com
Pour Damien Ravé, webmestre de CommentReparer.com, la thèse du complot industriel qu’exprime l’obsolescence programmée n’est pas sérieuse. Elle suppose que les industriels s’entendent entre eux, ce qui est loin d’être le cas. Elle suppose également que les consommateurs réclament des produits durables, ce qui est loin d’être le cas. Surtout, elle nous dispense d’interroger nos comportements de consommateurs. Enfin, si nos produits s’usent et se cassent, nul n’apportent la preuve que les fabricants le font intentionnellement. L’obsolescence programmée est peut-être bien un mythe, comme le suggère l’économiste Alexandre Delaigue : http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2011/03/07/1773-le-mythe-de-l-obsolescence-programmee Elle s’explique en partie par la concurrence à la chute des prix des produits qui nécessite de réduire le coût de revient de chaque appareil, pesant sur la main d’oeuvre et les composants. Une solution pourrait-être d’imposer une durée de vie de l’appareil : combien de lavages cette machine à laver devrait pouvoir faire ? Cette solution pourrait permettre aux consommateurs d’acheter en connaissance de cause… Une autre solution pourrait être d’augmenter la durée de garantie des produits. Mais la piste la plus intéressante serait que les consommateurs s’organisent pour demander des produits plus durables et interroger également leurs comportements. Sur rationalité limitée Cyril Hédoin – http://rationalitelimitee.wordpress.com/2012/11/27/obsolescence-programmee-et-asymetrie-dinformation/ – démontre que l’asymétrie d’information entre la fabricant et le client sur la durabilité réelle du produit empêche les clients de faire un investissement sur la durabilité. C’est donc bien sur l’information que doivent jouer les entreprises. En offrant par exemple des garanties plus longues que leurs concurrents (sans extensions)…

. Tissus cyborg : les premières fusions homme-machine | Slate.fr
Le biochimiste américain Charles Lieber vient de créer des cellules humaines renfermant des capteurs électroniques. Ces capteurs pourraient permettre de mesurer différents paramètres à l’intérieur de la cellule, permettant de mieux en comprendre le fonctionnement. Ces tissus hybrides qui reproduisent en partie le métabolisme d’un organisme pourrait servir aussi à tester l’effet de nouveaux médicaments ou imaginer des capteurs intelligents capables de nous renseigner sur l’état du tissu avoisinant. Et peut-être demain d’envoyer des signaux aux circuits électroniques pour communiquer avec eux et forcer les cellules à accomplir une action.

. L’appareil photo numérique prépare ses adieux – LesEchos.fr
Peu à peu remplacé dans les usages par le smartphone, l’appareil photo numérique compact voit ses ventes mondiales s’écrouler de 48 %. Les géants de l’électronique anticipent le « début de la fin » d’un produit qui a révolutionné le marché de la photo.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *