InternetActu.net, bilan 2012

Comme chaque année, nous vous livrons le bilan d’audience d’InternetActu.net qui s’évalue autour de 3,5 millions de pages vues par an, tout support confondus (voir le bilan 2011 et le bilan 2010).

L’occasion pour nous de vous remercier de votre fidélité et de votre participation active à nous disséminer.

des robots et des hommesProfitons-en pour vous signaler la publication d’un nouveau titre de la collection numérique « Washing Machine » développée en partenariat avec Publie.net dont les titres sont disponibles sur toutes les librairies électroniques. Ce 8e volume s’intitule « Des robots et des hommes » et vient rejoindre d’autres compilations d’articles d’InternetActu.net ainsi que que des rééditions au format électronique :
Comprendre l’innovation sociale.
Est-ce que la technologie sauvera le monde ?
Comprendre Facebook.
Un monde de données (également disponible en impression à la demande sur Publie Papier).
De la mesure à la démesure de soi.
Pour un humanisme numérique de Milad Doueihi.
Cause commune de Philippe Aigrain.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Bonjour,

    Je viens de lire vos resultats, et je fais partis des 460 personnes qui lisent le « à lire ailleurs » …
    S’il vous plait continuez à faire ce genre d’article 🙂 Peut être que le format n’est pas le bon pour attirer de l’audience, mais de mon côté je trouve que ça ma fidélise beaucoup à IA qui me permet d’avoir un recapitulatif interessant d’articles dans des domaines qui m’interèsse et qui souvent font suite à vos articles posté pendant les semaines précédente.
    Je re-trouve donc des infos complémentaires, en Français mais aussi en anglais et c’est vraiment agréable.

    Est-ce que vous avez les chiffres sur le taux de rétention des 460 personnes qui lisent le « à lire ailleurs » ? Car s’il s’agit de 460 lecteurs qui reviennent à chaque fois sur cette article et qui vont lire les autres articles sur votre site, il est peut être intéressant de les garder 😉

    J’adore votre travaille et en tant que lecteur assidu d’une bonne partie de vos articles, je me permet de donner mon avis.

    Donc un changement de format, pourquoi pas, mais ne changé pas trop le continu du « à lire ailleurs » s’il vous plait 🙂

    Et pour terminer, Bravo pour l’ensemble de votre blog 🙂 et Merci pour me donner à reflechir/découvrir avec tous vos articles 🙂

  2. Je fais aussi partie des 480 lecteurs qui lisent régulièrement « À lire ailleurs » ; continuez cette rubrique, j’y ai souvent trouvé de très intéressants articles auxquels je n’aurais pas eu accès autrement !

    Bravo pour votre site et vos chiffres : de mon lecteur de flux RSS, vous êtes les articles que je vais parcourir avec le plus de plaisir et d’intérêt. J’espère que vous garderez encore longtemps une telle qualité !

    Bonne continuation ! 🙂

  3. Merci @Damien et @Ella de vos compliments. La veille ne s’arrêtera pas demain, parce qu’elle est essentielle à notre travail. Elle permet de mettre de côté de l’information pour la réutiliser et la retrouver.

    Mais nous devons essayer de trouver le moyen de mieux la valoriser… Le billet récapitulatif hebdomadaire n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus lisible.

  4. Deux remarques :

    * Je lisais auparavant “à lire ailleurs” (qui s’apparente au « en vrac » sur d’autres blogs/sites) mais je ne le fais plus par manque de temps, je sais que je loupe plein de choses intéressantes mais c’est trop chronophage de décortiquer ça. N’empêche que je trouve bien que ça existe.

    * Classer les followers Twitter comme des « assidus » je ne suis pas sûr que ça reflète la réalité, Twitter est un flux continu, dans ce sens il est difficile de suivre toutes les actus d’un site en suivant seulement son flux Twitter (surtout si on suit beaucoup de personnes, puis on est pas tout le temps devant Twitter). Je nommerais les followers Twitter des « sympathisants » plus que des « assidus ».
    En tous cas c’est comme ça que je pratique ma veille : abo. RSS = site que je suis assidûment, abo. Twitter = sympathisant au site (« par hasard » de temps en temps je tombe sur un article dudit site).

    Bonne continuation.

    Ps : je vous suis par RSS ^^

  5. Je suis très content pour vos chiffres mêmes si je me désole que des sites à contenu de moindre qualité fasse plus que vous. Je retiens, après consultation des diapos, c’est que le contenu seul ne suffit pas pour escalader la longue traîne (ce qui n’est peut-être même pas votre objectif).

    Des « mécanismes de visibilité », comme la Une (comme le Monde) ou de « gestion de communauté » (incluant le linkbait, les MàJ fréquentes, et les incursions sur les plateformes sociales — comme il se fait surtout chez les géants américains) montre à quel point qu’à la logique statistique qui sous-tend la mesure de la fréquentation, ne peut répondre que le populisme.

    Oui, les lecteurs sont des chiffres, mais s’il y avait moyen de « mesurer la qualité » des lecteurs, bien des sites, dits à succès, devraient s’incliner bien bas face à Internet.actu.

    Oui, je suis un fan d’internetActu et de la FING 🙂

  6. @Martin. Nous avons la chance d’avoir un modèle économique différent et d’être financé par les membres de la Fing et d’être totalement libre dans le traitement de l’information. Nous ne sommes donc pas soumis à la logique statistique, même s’il est important pour nous comme pour nos lecteurs d’avoir cette information. Ces stats ne nous invitent pas à faire autrement ou moins bien. D’ailleurs, elles ne disent pas l’essentiel : qui sont vraiment nos lecteurs. Ca, ils nous le disent quand nous les croisons, quand ils commentent, RT, recommandent… nous félicitent ou nous engueulent. Il est bien plus difficile d’en dresser une cartographie, mais bien souvent, on se rend compte que la qualité de nos lecteurs fait qu’ils auraient bien plus de légitimité que nous à parler dans IA.

Répondre à Hubert Guillaud Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *