Micro, Meso, Macro : les frontières de la représentation