Encore un casque « télépathique »

Décidément, cette édition du Game Developers Conference a fait la part belle aux interfaces neurales. Alors que le « Projet Epoc » suscitait l’enthousiasme et les interrogations, une autre société, Neurosky, présentait elle aussi sa propre version du « casque à lire dans les pensées ».

Le modèle de Neurosky est beaucoup plus simple que celui d’Emotiv. Il se contente de lire les ondes cérébrales. Pour bouger un objet, il faut l’indiquer avec la souris et se concentrer fortement dessus. Pour le lâcher, il suffit de se relaxer. La méthode peut être utilisée avec d’autres objets qu’un ordinateur. La démonstration du salon concernait ainsi un « sabre laser » qu’il était possible d’activer ou d’éteindre par le biais du casque.

La méthode est simple, connue et du coup le casque devrait être vendu cinq fois moins cher que celui d’Emotiv : environ 50 $ s’il est fabriqué en masse, en lieu et place de 250 $ pour Epoc. Neurosky affirme avoir déjà vendu des kits de développement à des sociétés de jeux vidéo.

Via Yahoo ! News.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. Intéressante interview du PDG de Neurosky : « En mars prochain à San Francisco, à l’occasion de la conférence GDC des développeurs de jeux, nous ferons la démonstration d’un nouveau capteur permettant de se déplacer et de tirer en temps réel dans un jeu d’action. Ce sera vraiment révolutionnaire, car aujourd’hui, il faut plusieurs capteurs sur la tête et le front pour réaliser cela, à l’instar de notre concurrent Emotiv. Alors que notre solution n’en utilisera qu’un seul. D’autres clients vont utiliser nos capteurs dans des casques bluetooth ou bien des appuie-têtes pour détecter si vous vous endormez au volant. J’ai vu aussi des baladeurs MP3 équipés d’un casque Neurosky qui choisira automatiquement les chansons en fonction de votre humeur. Nous estimons que le marché potentiel pour nos capteurs pourrait s’élever entre 500 millions et un milliard de dollars d’ici à quelques années. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *