Quand les données tueront l’intuition et l’expertise

Pour Ian Ayres, économiste et professeur de droit à Yale, une nouvelle tendance va façonner l’économie dans les années à venir : le remplacement de l’expertise et de l’intuition, non pas par les amateurs comme le dénonce le discours moralisateur et élitiste Andrew Keen, mais par la fouille de données. Une fouille de donnée rendue toujours plus objective grâce à une information toujours plus exhaustive et pour un coût toujours plus faible. Selon lui, rapporte Newsweek, ceux qui contrôleront les données seront les prochains maîtres de l’univers : les « Super Crunchers » comme il les appelle dans son livre éponyme. Et de citer de nombreux exemples de statistiques comme les prédictions que l’on peut faire à partir de statistiques de criminalité, celles sur la marchabilité d’un quartier, où l’intuition et l’expertise se révèlent parfois bien moins fiables que les résultats des supercalculateurs.

« Qu’est-ce que le super Crunching ? C’est l’analyse statistique qui impacte les décisions du monde réel », souligne Ian Ayres. « Champ après champ, l’analyse statistique découvre les relations cachées parmi des genres immenses et disparates d’information. »

Bien sûr, le « super calcul » peut rendre l’économie plus efficace et productive explique-t-il encore, les logiciels savent déjà vous recommander des films ou de la musique que vous allez apprécier mieux que si vous les aviez choisis par vous-même. Quand une compagnie aérienne annule un vol, elle utilise un algorithme pour savoir quels clients sont plus capables que d’autres d’être tentés par une compagnie concurrente afin de leur donner une priorité sur leur prochaine réservation… Les directeurs d’équipe de Baseball jugent leurs recrues sur la base d’outils statistiques, tout comme on est capable de prédire la qualité d’un vin selon la pluviosité et les conditions météorologiques de l’année… Les outils prédictifs se développent et deviennent chaque jour plus performants (comme le montre cette amusante liste concoctée par l’auteur), rendant de plus en plus difficile la prise de décision sans y avoir recours.

Assurément, Ian Ayres, avec sa foi absolue dans les analyses statistiques, dresse là un constat qui va susciter bien des réactions.

Via Putting People First.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. Quand on voit les résultats des algorithmic trading (http://en.wikipedia.org/wiki/Algorithmic_trading) sur l’état des marchés boursiers d’aujourd’hui ça laisse rêveur…
    Ca fait penser au film Pi (http://www.imdb.com/title/tt0138704/) dans lequel un informaticien tente de réduire l’évolution du monde en une simple équation et se retrouve finalement poursuivi par une firme de Wall Street ainsi qu’une secte cabalistique désirant elle, utiliser son travail pour percer les mystères de la numérologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *