Des hommes augmentés d’antennes

vibrisses.jpgLes moustaches des chats sont extrêmement sensibles et ont de multiples usages. Ces vibrisses fonctionnent comme des antennes et leurs permettent d’éviter les obstacles, de juger de la vitesse et de la direction du vent avant un saut, de mesurer la largeur d’un passage, de localiser l’origine d’une odeur… Il n’est pas sûr que les vibrisses invisibles imaginées par les ingénieurs du laboratoire Ishikawa Namiki de l’université de Tokyo possèdent toutes ces fonctions, mais il s’agit bien de développer la perception extra-sensorielle pour permettre à leur porteur de « ressentir » son environnement.

Ce radar haptique se compose d’une série de capteurs infrarouges positionnés tout autour de la tête, qui font vibrer de petits moteurs quand ils détectent un objet arrivant sur le côté ou par l’arrière, pour avertir son porteur d’un danger ou d’un obstacle (vidéo .wmv). L’interface a bien sûr été également évaluée pour se déplacer dans un univers virtuel (vidéo .wmv).

gravitygrabber.jpgLe New Scientist évoque d’ailleurs de nombreuses autres interfaces haptiques innovantes rendues publiques lors du dernier Siggraph, comme le Gravity Grabber, développé par le laboratoire de Susumu Tachi de l’université de Tokyo : deux petits moteurs connectés à une bande que l’on s’attache autour des doigts pour donner l’impression du toucher. Une innovation dont le faible coût devrait permettre de la voir évoluer rapidement dans l’univers du jeu (vidéo).

Via le NewScientistTechnology.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *