Interroger le futur

futuresforbes.gifForbes.com consacre un dossier au Futur, et se demande surtout pourquoi nos prédictions sont le plus souvent mauvaises, voire aveugles. De quoi nos futurologues sont-ils sûrs ? Qu’est-ce qui pourrait les surprendre ? De quoi aura l’air notre monde en termes d’énergie, d’éducation, de santé, … ?

Dans le « Futur n’est plus ce qu’il était », Quentin Hardy interroge notre tendance à décrire le futur sous un angle négatif, peut-être une conséquence de la façon dont nous regardons le présent sous un angle toujours catastrophique. Dans « L’histoire du Futur », Mark Lewis raconte comment, dans le passé, nous avons imaginé le futur. Dans « La boule de cristal du crowdsourcing », James Surowiecki interroge les effets bénéfiques de l’intelligence collective en regardant notamment le fonctionnement des marchés prévisionnels, comme une solution pour dépasser les erreurs de prédiction liées à l’expertise de quelques-uns. Enfin, dans « Vous ne pouvez pas prédire qui changera le monde », Nassim Nicholas Taled évoque la manière dont le futur progresse à coup d’accident et d’heureux hasards : « ce ne sont pas les meilleures technologies qui gagnent, mais plutôt les plus chanceuses. Et, malheureusement, même ceux qui acceptent cette incertitude fondamentale omettent souvent de voir que c’est une bonne chose. »

À lire aussi sur internetactu.net

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *