Comment réparer l’internet correctement – Technology Review

Le journaliste George Anders livre pour la Technology Review un article mesuré et informé sur le dogme de la neutralité du net. Il rappelle qu’elle est un principe, non une loi. Le professeur de génie électrique et d’informatique, Dipankar Raychaudhuri de l’université Rutgers, rappelle que l’internet n’a jamais été tout à fait neutre. Les réseaux sans fil, par exemple, ont été construits avec des caractéristiques qui permettent d’identifier les utilisateurs dont les connexions trop faibles compromettent le trafic et les excluent pour ne pas créer des embouteillages pour tout le monde. Pour Raychaudhuri la neutralité du net n’est qu’un objectif parmi d’autres dans ce qui préside à la fluidité des réseaux. Bien sûr, le risque que les opérateurs modifient la structure de l’internet pour favoriser leurs services existe, mais ce favoritisme leur serait certainement plus négatif qu’autre chose. Le réseau nécessite un pragmatisme sans fin et les meilleur moyens de connecter différents réseaux entre eux nécessitent toujours beaucoup de pragmatisme. “Un principe central de la neutralité du net veut que les meilleurs efforts soient appliqués de manière égale lors de la transmission de chaque paquet circulant sur l’internet, indépendamment de l’expéditeur, du destinataire, des supports ou des contenus transmis.” Mais, souligne l’économiste Michael Katz, les transmissions vidéo et vocales sont très vulnérables à des erreurs, à des retards ou à des pertes de paquets. L’efficacité pourrait être plus souhaitable que le struc respect de l’équité de tous les bits.

George Anders rappelle que les sites à fort trafic (Netflix, Facebook, Youtube…) ont toujours négocié des ententes avec les transporteurs de données pour optimiser la distribution des contenus populaires, par exemple via les proxies d’Akamaï. Et ces accords de distribution ne sont pas négociés de manière standard. La bataille entre Netflix et les opérateurs est-il un test critique de la neutralité du net ou un litige commercial ?  Pour l’ex-président de la FCC, Reed Hundt, les régulateurs devraient surtout s’assurer que les clients reçoivent tous les jours l’internet à haut débit à moindre coût et de la manière la plus fiable possible. 

“Quand Tim Wu a évoqué le concept de neutralité du net, il y a une dizaine d’année, il l’a imaginé comme un moyen d’assurer le maximum de concurrence sur l’internet. Le risque, aujourd’hui, estime Anders, est de s’enfermer dans une défense protectionniste du statu quo. Or, s’il y a quelque chose que l’évolution de l’internet nous a appris, c’est que l’innovation vient rapidement et de manière inattendue. Nous avons besoin d’une stratégie de la neutralité du net qui empêche les grands fournisseurs de service d’abuser de leur pouvoir, mais permette aussi d’optimiser l’internet pour qu’il soit prêt pour la prochaine grande vague d’innovation et d’efficacité." 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *