Google : les liens ne suffisent pas – New Scientist

Google envisage d’améliorer son Page Rank en mesurant la qualité des faits et pas seulement le nombre de liens qui pointent vers une page, nous expliquent le New Scientist. Ne prendre en compte que le nombre de liens entrants comme indicateur de qualité permet à des sites peu recommandables de truster les premières places des résultats de recherche. En plus de compter le nombre de liens entrants, Google réfléchit à introduire une note liée aux nombres de faits inexacts d’une page. Pour cela, Google envisage d’avoir recours à sa base de connaissance Knowledge Vault (Wikipédia) qui comporterait plus de 1,6 milliards de faits collectés depuis l’internet, notamment via Freebase et Wikipédia. 

Mais il en existe d’autres, rappelle le New Scientist, comme LazyTruth, une extension pour navigateur qui enlève des boîtes mails les canulars et les hoax, ou Emergent, un vérificateur de rumeur en temps réel. Matt Stempeck, le développeur de LazyTruth qui travaille maintenant chez Microsoft veut développer un logiciel capable d’exporter les connaissances des traqueurs de hoax comme Snopes, PolitiFact ou FactCheck

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *