Le GPRS arrive

L’arrivée commerciale du GPRS provoque une foule de questions et d’interrogations.
– Lors d’un petit tour d’horizon technique, Vnunet s’interroge sur la différence entre les débits théoriques (160 Kbits/s) et les débits proposés par France Télécom (25 à 30 Kbits/s), le premier opérateur à proposer une offre commerciale.
L’info : http://www.vnunet.fr/ent/actu/article.htm?numero=9714
– Vnunet a dressé une première liste des services proposées aux entreprises.
L’info : http://www.vnunet.fr/ent/actu/article.htm?numero=9709
– Le Monde constate que les terminaux actuellement équipés pour fonctionner en GPRS devront être mis à jour lors du lancement de la nouvelle norme d’échange.
L’info : http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3244–276134-,00.html
– Dans les pays où il est déjà commercialisé, le GPRS reçoit un accueil plutôt frais. La tarification est souvent citée comme une barrière. S’agissant des entreprises, Nigel Deighton du Gartner Group prévient  : "les consommateurs et les entreprises ne sont pas prêts à s’adapter à une tarification au mégabit". Par ailleurs, la vitesse et les temps de réponse restent très bas. Nigel Deighton croit cependant, à terme, à l’avenir du GPRS qui devrait être la technologie mobile dominante jusqu’en 2006 au minimum.
L’intervention de Nigel Deighton : http://www.mobile.commerce.net/story.php?story_id=1571&s=7
– En Grande-Bretagne, selon une étude de Carphone Warehouse, moins de 1 % des personnes ayant un mobile GPRS utilisent les services associés.
L’info : http://www.lalettre.com/techinfos/today.cfm?id=1832&home=1
Carphone Warehouse : http://www.carphonewarehouse.com

À lire aussi sur internetactu.net