Le mobile, voie d’accès à la société de l’information

L’atelier « Impacts sociaux et culturels des technologies mobiles » du Sommet mondial sur la société de l’information (Smsi) contribue à montrer l’importance du mobile dans les pays en développement. Aux Philippines, où le tiers de la population est équipée, les deux tiers des ministères utilisent le SMS pour délivrer de l’information, enregistrer des réclamations, répondre à des questions, contacter la police, etc. Au Kenya, les partis politiques font campagne via le SMS et le projet « Réseaux ouverts de la connaissance » (Open Knowledge Networks) diffuse des annonces d’emploi, des informations sur les micro-crédits ou des conseils sanitaires. Enfin, plusieurs applications s’adressent aux agriculteurs et pêcheurs auxquels elles fournissent des informations sur les prix de marché, la demande, le temps, etc. : c’est le cas de Manobi au Sénégal et Kace au Kenya.
L’atelier : http://www.wsis-online.net/smsi/classes/smsi/events/ICT4D-events-21913/event-view (accès aux présentations : cliquer sur le dossier « Document »)
Présenté au Carrefour des Possibles de la Fing (février 2003), Manobi vient d’être primé dans le cadre du Smsi : http://www.europrix.org/wsis-award/nominees/e-inclusion.htm
Open Knowledge Networks : http://www.openknowledge.net
Manobi : http://www.manobi.net
Kace : http://www.kacekenya.com

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *