La première « danse du ventre robotisée »

Jimmy Or, un roboticien de l’université de Waseda au Japon, a mis au point un robot d’apparence vaguement humanoïde, capable d’effectuer une danse du ventre. Ces recherches très sérieuses portent sur la modélisation des « Central Pattern Generator » (CPG), c’est-à-dire les processus existants chez la plupart des animaux vertébrés et assurant des fonctions motrices réflexes, ne faisant pas appel au cerveau. Dans le règne animal, les CPG expliquent par exemple pourquoi un poulet à qui l’on a coupé la tête peut continuer à courir durant quelques instants. Adapté à la robotique, les CPG sont considérés comme une voie prometteuse pour doter les robots humanoïdes d’une sorte de « moelle épinière artificielle », assurant une plus grande souplesse à leurs mouvements. Le robot de Jimmy Or, qui avoue s’être inspiré de l’actrice Lucy Liu (Charlie’s Angels) pour la danse du ventre, utilise un programme informatique modélisant le système nerveux d’une lamproie, dont il reproduit les mouvements ondulatoires.
L’info : http://robots.net/article/1081.html
Article plus détaillé : http://www.nature.com/nsu/040119/040119-1.html
Page personnelle de Jimmy Or : http://www.takanishi.mech.waseda.ac.jp/jimmy/index.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *