Le dégroupage progresse

L’Autorité de régulation des télécommunications (ART) a publié ses résultats mensuels du dégroupage. Sans surprise, les lignes dégroupées continuent de croître pour atteindre le nombre de 273 255 contre 4 000 en janvier 2003.
Quelques bémols toutefois à cette croissance exponentielle. Sur ces 273 255 lignes, seules 3 795 le sont totalement (dans ce dernier cas, l’opérateur alternatif gère l’ensemble des services de téléphonie et d’internet fournis à l’abonné). De plus, si les opérateurs privés ont déployé leurs équipements dans 400 sites France Télécom de plus de 40 villes, les 273 000 lignes dégroupées représentent moins de 3 % des 10 millions d’abonnés que raccordent ces sites.
Enfin, la « carte du dégroupage » fournie et actualisée par l’ART révèle encore de fortes disparités territoriales au point que son président souhaite porter l’effort futur vers les villes de moins de 20 000 habitants.
L’info : http://zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39137908,00.htm et http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20040116125104
Le tableau de bord du dégroupage : http://www.art-telecom.fr/observatoire/blr/tabordjan04.htm

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *