Les os, architecture de réseau

On connaissait le « téléphone dentaire » (http://www.fing.org/index.php?num=3030,2) composé d’un mini-vibrateur et récepteur d’ondes radio implanté dans une dent. La technologie employée – la résonance osseuse – déjà utilisée au Japon depuis déjà deux ans sur les téléphones fixes à destination des malentendants, a été remise au goût du jour par la société japonaise Sanyo sur les téléphones mobiles. Le résultat est un téléphone qui, plaqué sur le front, les mâchoires ou derrière la tête, transmet les vibrations du crâne jusqu’à la cochlée de l’oreille interne, qui devient le conducteur auditif à la place du tympan externe.
La communication devient plus fluide, les propos de l’interlocuteur prenant le pas sur l’environnement dans lequel évolue l’auditeur.
L’info : http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&cid=1509&e=5&u=/afp/lifestyle_japan_telecom et http://actu.voila.fr//Archives/insolite/5/040123080801.f7f21cmw.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *