La vie privée dans une société « bruyante »

Dans une très riche analyse économique présentée lors d’une conférence du Swedish Institute of Computer Science (Sics) en janvier 2004, Nicklas Lundblad estime fort peu probable l’instauration d’une société de la surveillance, ainsi que celle d’une société protégeant résolument la vie privée. Tout le monde peut globalement espérer avoir la paix mais chacun peut, un jour, être étroitement surveillé. Une situation qui n’est pas sans conséquences sur les stratégies de protection à adopter. Il est ainsi plus efficace de mentir que de refuser de donner des informations.
L’info : http://www.cecurity.com
La contribution de Nicklas Lundblad (en anglais, .pdf) : http://www.sics.se/privacy/wholes2004/papers/lundblad.pdf
Le programme de la conférence du SICS sur la privacy : http://www.sics.se/privacy/wholes2004/pgm.html
Dans une communication du 4 mars 2004, Philippe Lemoine Commissaire à la Cnil évoque les principales évolutions technologiques que l’autorité en charge de la protection de la vie privée doit prendre en compte : cryptologie, anonymisation, biométrie, géolocalisation, technologies de protection de la vie privée… http://www.cnil.fr/fileadmin/documents/approfondir/dossier/technologies/enjeuxtechnol-Lemoine-04032004.pdf

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *