Le cyberespace est-il… un espace ?

Dans un long article intitulé « Le Cyberespace défini comme un lieu, ou la tragédie des anti-communs » (2003), le juriste Dan Hunter de l’institut Wharton (Pennsylvanie) étudie les conséquences négatives de la perception du cyberespace comme un « lieu » : si, dans les premiers temps, la métaphore permettait d’imaginer un espace sans contrainte, en constante expansion, elle sert désormais à y installer des clôtures toujours plus infranchissables et surtout, imbriquées les unes avec les autres – avec pour conséquence une « tragédie des anti-communs » : « quand plusieurs parties ont acquis le droit d’interdire l’usage d’une ressource aux autres, il finit par en résulter que personne ne dispose d’un droit effectif d’utilisation de cette ressource. » Selon Hunter, la métaphore en elle-même est responsable de cette situation, parce qu’elle structure notre manière de penser l’internet, le web et leurs usages.
L’article de Dan Hunter : http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=306662
Dans son livre Small Pieces (2002), David Weinberger considère aussi que le web ne peut pas être considéré comme un « espace », mais comme un ensemble de liens maintenus « par la passion collective du monde » – et que c’est cette topographie nouvelle qui rend si difficile son appropriation privée : http://www.smallpieces.com/content/chapter2.html
Mais la question fait encore débat : http://akma.disseminary.org/archives/000447.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *