Avec toutes ces mémoires, comment oublier ?

Dans le blog collectif de l’Institute for the Future, FutureNow, l’historien et prospectiviste Alex Soojung-Kim Pang réfléchit aux conséquences du développement de "serveurs personnels", ces toutes petites machines que HP, Intel et d’autres préparent et qui sauront enregistrer pour nous tous nos faits et gestes, ce que nous écrivons, disons, voyons… Première question : comment transformerons-nous cette masse de données en informations utiles, qu’en ferons-nous plus tard ? Seconde question : si l’on ne jette ou ne perd plus rien, comment oublier, comment faire ce "travail de mémoire" par lequel nous reformulons sans cesse notre passé pour construire notre avenir ?
L’info : http://blogger.iftf.org/Future/000178.html
La conférence annuelle 2004 du World Wide Web Consortium s’est également penchée sur la manière d’utiliser le web comme moyen de stocker sa mémoire personnelle, et d’exploiter l’information accumulée.
L’info : http://www.boston.com/business/technology/articles/2004/05/20/www_conference_mulls_web_as_personal_memory_store/
La conférence du W3C 2004 : http://www.www2004.org

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *