Les codes-barre renforcent l’interaction réel/virtuel

Les SpotCodes (http://www.fing.org/index.php?num=4734,2), sont des codes-barre circulaires qui peuvent être placés sur n’importe quel support (arrêt de bus affiche, annonce immobilière, objet…) et lus par un mobile équipé d’un appareil photo et d’un petit logiciel spécifique de reconnaissance d’image. Les codes peuvent être imprimés à partir de n’importe quel type d’imprimante voir affichés sur un écran. Un photophone doté d’une optique de basse résolution suffit à les lire. Les opérateurs DoCoMo et Vodafone installent aujourd’hui le logiciel dans la plupart des nouveaux téléphones qu’ils distribuent en Asie, mais aucune décision n’a encore été prise pour les marchés américain ou européen.
NeoMedia a testé un prototype qui permet de lire directement les codes-barre ISBN de livres, afin de vous indiquer le prix que vous proposerait Amazon pour l’ouvrage que vous tenez entre vos mains dans une librairie. En Corée, enfin, il est possible, moyennant quelques centimes d’euros, d’obtenir via son téléphone mobile de l’information sur 400 000 produits identifiés par leur code à barre.
L’info : http://www.smartmobs.com/archive/2004/10/07/connecting_the_.html et http://www.smartmobs.com/archive/2004/10/09/connect_the_pa.html et http://www.iht.com/articles/542708.html et (enregistrement obligatoire) http://www.nytimes.com/2004/10/07/technology/circuits/07kios.html
SpotCode : http://www.highenergymagic.com/spotcode/
D’autres sociétés proposent des systèmes équivalents, comme ScanBuy : http://www.scanbuy.com ou Neomedia : http://www.neom.com, Semacode : http://semacode.org

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *