Le chèque règne sur le B2B américain

Selon l’Association for Financial Professionals (AFP), les trois quarts des moyennes et grandes entreprises américaines réalisent la quasi-totalité de leurs paiements par chèque. Et seules 28 % d’entre elles s’affirment certaines d’électroniser la majorité de leurs paiements dans les trois années à venir.

La résistible croissance du paiement électronique tient à cinq facteurs majeurs : la mauvaise intégration entre systèmes de gestion et systèmes de paiement, le manque de personnel technique pour la réaliser, la multiplicité des formats d’échange, l’impréparation des clients ou fournisseurs. Les paiements ne passeront à l’électronique que lorsque les entreprises y verront un réel gain, notamment en matière de rapprochement bancaire.

L’info : eMarketer
Le communiqué de l’Association for Financial Professionals et l’étude complète (.pdf)

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *