Etats-Unis, une élection très technologique

Les technologies de la communication sont au coeur des élections américaine de 2004… mais pas des programmes des candidats à l’élection présidentielle, George W. Bush et John Kerry.

Il y a d’abord les blogs et leur influence, sans doute plus indirecte que directe. En contraignant les journalistes à devenir plus incisifs, en faisant circuler des informations que les médias pouvaient avoir tendance à taire, les blogs ont modifié le traitement journalistique de la campagne. Mais leur audience reste modeste au regard de celle des médias : les blogs politiques s’adressent plutôt à une élite de « leaders d’opinion » et c’est auprès d’elle qu’ils ont joué un rôle crucial cette année. En cette fin de campagne, le New York Times donne la parole à ces blogueurs.

[Ajout post-résultats : la blogosphère vient cependant d’apprendre à ses dépens les vertus de la prudence et le coût de la chasse au scoop. En révélant les sondages de début de journée qui donnaient l’avantage au candidat démocrate, certains blogs célèbres croyaient griller la presse traditionnelle et n’ont fait qu’en reproduire les pires travers – voire pire : dépourvus de dispositifs de contrôle, les blogs ne sont-ils pas vulnérables à des opérations de désinformation intelligemment menées ?]

Au-delà des blogs, le web a été mis à contribution par les candidats, par leurs supporters et toutes sortes de groupes militants, par les médias et les analystes politiques. Enfin, le 2 novembre, les médias ont mis en place un dispositif en ligne d’une ampleur sans précédent. Et si l’on en juge par la dernière étude du Pew Internet Project, les grands médias nationaux dépassent de loin les médias « alternatifs » ou les sites engagés, même si ceux-ci ont pris une importance nouvelle.

Dans des élections serrées, la crainte des fraudes et des erreurs a donné une nouvelle vigueur aux débats sur le voté électronique : des logiciels fermés et opaques, une absence quasi-générale de trace papier, laissent craindre que des erreurs, des fraudes délibérées ou des attaques ne passent inaperçues. La Technology Review publie ainsi plusieurs articles sur le vote électronique et les débats associés et ouvre un espace sur « Gouvernance, législation et politiques publiques » sur son blog. La difficulté a prévoir le résultat de l’élection conduit également l’institut Wharton (université de Pennsylvanie – enregistrement gratuit obligatoire) à se pencher sur les sondages, et à espérer que le défi les conduise à affiner leurs méthodes. Ce n’est pas nécessairement ce qu’accomplira le sondage de Zogby International pour la version mobile de RockTheVote.com, un site qui se consacrait à inciter les jeunes à voter : l’institut a interrogé par SMS 6000 jeunes électeurs inscrits sur le site RockTheVote sur leurs intentions, lesquelles plaçaient Kerry nettement en tête. La démarche est neuve, la solidité des résultats l’est peut-être moins…

En revanche, les programmes des deux candidats sur le sujet des TIC apparaissent relativement proches : tous deux se fixent pour objectif la généralisation du haut débit, même si John Kerry prévoit d’y dépenser de l’argent fédéral et George W. Bush, non ; tous deux soutiennent activement la recherche et l’innovation ; tous deux combattent les délocalisations liées aux technologies, Kerry plus activement que Bush ; et tous deux relèguent le sujet au second plan de leurs préoccupations, loin derrière la situation économique générale, l’emploi et bien sûr, la sécurité et l’Irak.

Sur toutes ces questions, voir aussi le très complet dossier de News.com et sa revue de web continue sur la campagne et la technologie.
Sur son blog, le journaliste Francis Pisani tire un fort mitigé « bilan technologique des élections américaines« .

 

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Très intérressant. Sur la conclusion, peut-etre n’est-ce pas un mal que les technologies de l’information se detachent des enjeux politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *