Requiem pour le PC ?

En janvier dernier, Nicholas G. Carr publiait pour Business Week une tribune intitulée Requiem pour les ordinateurs de bureau où il se demandait pourquoi, vu l’usage qui en est fait dans bien des bureaux – 95 % de leurs ressources ne sont pas exploitées -, les ordinateurs n’étaient pas plus « simples », moins compliqués, moins vulnérables… Bien sûr, certains arguent que les ordinateurs sont devenus si bon marchés que le gaspillage de leurs ressources importe peu. Pourtant le parc informatique des entreprises n’est au final pas une dépense triviale – sans compter le coût de la sécurité -, rappelle l’auteur. Et ce alors qu’il existe de réelles alternatives avec les terminaux distribués et les serveurs centraux.

Non, répond Bill Gates lui-même : L’ère du PC commence juste. « Pour quelques centaines de dollars par employés, les entreprises décuplent la capacité de traitement de leurs employés, ce qui était impensable il y a encore quelques années. Mais la valeur de ces investissements ne se mesurent pas en megahertz : il se mesure par des sauts quantiques dans la productivité, la communication et la collaboration que la technologie des ordinateurs personnels à rendu possible. Ce que nous pouvons faire avec la puissance et la flexibilité de l’ordinateur individuel aujourd’hui est loin d’être insignifiant, et nous sommes encore loin d’épuiser son potentiel. »

« Tant que la capacité de traitement, la largeur de bande, la capacité de stokage et la performance des logiciels continuera a évoluer à des niveaux qui frôlent ou battent la loi de Moore, il y aura de nouvelles opportunités », conclu Bill Gates. « En fait, je crois que les capacités de calcul changeront davantage nos vies dans les 10 années à venir qu’elles ne l’ont fait en un quart de siècle passé : et que l’ordinateur personnel, sous toutes ses formes, sera la pièce maîtresse de cette nouvelle vague d’innovation. »

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. C’est bien, parfait.

    On parle de ressources inexploitées, et on nous réponds « Achetez encore plus d’ordinateurs plus rapides ».

    C’est vrai que pour écrire un texte, surfer sur internet et lire ses mails, il faut un processeur à 15Ghz et 3 Go de RAM….

    Et je parle pas du coût pour l’environnement, car il faut penser qu’un ordinateur et fait avec des métaux et du plastique (pétrole).

    Quel blagueur ce bill.

Répondre à Olivier Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *