36 heures de célébrité et puis bye-bye…

Une équipe scientifique américano-hongroise rapporte qu’une nouvelle en ligne a une durée de vie de 36 heures seulement : l’accès à l’informations se dégrade de manière significative après 36 heures de signalisation. La plupart des actualités recoivent un pic de visites le jour où elles sont publiées et leur fréquentation ne cesse de diminuer ensuite.

Toujours selon l’étude, un utilisateur moyen ne voit que 53 % des informations postées sur une page d’accueil avant qu’elles ne disparaissent et ne clique que sur 7 % d’entre elles.

Une évolution que l’adoption du format RSS risque bien d’amplifier encore…

L’étude : Zoltan Dezso et alii, « Fifteen Minutes of Fame : The Dynamics of Information Access on the Web » – « 15 minutes de célébrité : la dynamique de l’accès à l’information sur le web ».

Via Smart Mobs et Nature.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. « une évolution que l’adoption du format RSS risque bien d’amplifier encore… » Pourquoi ?
    Au contraire, grâce au RSS je sélectionne mieux l’info à lire, et la consulte si elle me paraît intéressante, parfois plusieurs jours après ….
    Avant : impossible de faire le tour de toutes les ressources intéressantes, d’où un abandon avant d’avoir repérer une quelconque info. Ceux qui construisent les Unes vont m’en vouloir, mais le choix reste : pas plus de visiteur (s’il n’y a pas de fil RSS) ou bien quelques retardataires supplémentaires.
    Bien sûr je ne parle pas de l’info « brûlante » . Ce matin avant le fil RSS des uns et des autres, je connaissais les résultats du Référendum ! SD

  2. Avec RSS, la durée de vie de l’information risque d’être encore plus courte. En prévenant les lecteurs au moment de la publication, la plupart de ceux qui sont intéressés par cette information vont pouvoir la consulter encore plus rapidement, puisqu’ils n’ont pas à aller la pêcher par eux-mêmes. Et cela se ressent très bien sur le trafic comme le souligne Emmanuel Parody.

  3. Euh.. fifteen = 15… RSS est donc déjà passé par là ! 🙂 Quant aux stats, les flux RSS sont écris en PHP et comptibilisé globalement. Il faudrait intégrer un script dedans pour plus de finesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *