Un an, quelques projets et quelques excuses

Voilà presque un an qu’InternetActu, le site de veille de la FING et de l’Inist/CNRS, est passé au format blog. Nous ne pouvons que nous en féliciter. En terme d’audience, grâce à vous, les statistiques du site n’ont cessé de progresser d’un petit milier de pages vues pour atteindre quelques 45 000 pages vues par jour. Près de 40 % de ce trafic provient des fils RSS que nous publions, ce qui démontre l’intérêt de multiplier les modes d’accès à l’information. Nous sommes très heureux de cette croissance exceptionnelle et de la confiance que ces chiffres traduisent.

Sans avoir progressée sur l’année, la lettre hebbdomadaire reste néanmoins appréciée : vous êtes toujours 10 000 à nous suivre de cette manière.

Cependant, ce succès a entraîné quelques inconvénients que nous avions sous-estimé : le spam tout d’abord. Un véritable fléau contre lequel nous nous battons sans relâche mais en vain. Les commentaires, malgré des nettoyages réguliers, ne cessent d’être pollués par les robots spammeurs. Nous en sommes les premiers désolés et nous allons tout faire pour régler le problème dans les prochaines semaines, en mettant à jour la version logicielle de notre site et en ajoutant les barrières qui nous font défauts. L’occasion de faire un vrai toilettage pour vous proposer plus de fonctionnalités et surtout nous permettre à nous, de gagner plus de souplesse avec cet outils.

Le succès que nous rencontrons a aussi pour conséquence de saturer les capacités de notre serveur. InternetActu.net devient souvent lent ou indisponible. Nous sommes en train d’effectuer une migration afin de pouvoir mieux répondre à la croissance exponentielle des consultations. Nous espérons que notre site sera bientôt mieux accessible à tous et partout.

Dans l’attente, nous vous remercions d’être encore un peu patient et de continuer à nous faire confiance.

Hubert Guillaud et la rédaction d’InternetActu.net

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Telle est la rançon du succès.
    Du strict point de vue du lecteur, j’ai l’impression aussi que le contenu (et pas seulement le mode de diffusion) s’est amélioré au fil du temps… Cette amélioration qualitative explique sans doute grandement aussi le succès, que tu imputes sans doute au format blog et au RSS par excès de modestie.
    Les lecteurs sont là parce que vous faites un bon boulot. Et je ne dis pas cela pour flatter.

  2. En effet des sujets intéressants, des analyses pertinentes qui amènent souvent à voir certaines problématiques sous un angle nouveau et parfois inattendu. Enfin pour ma part je suis plutôt content d’avoir trouvé ce site :-).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *