Transports intelligents (ITS) : prévoir les embouteillages avant qu’ils n’arrivent

Captures d\'écran de prévision de trafic sur Seattle via un écran de téléphone mobile. La plupart des systèmes de prévision des encombrements de la circulation qui existent ne permettent d’avertir les conducteurs que lorsque les bouchons sont déjà là, ce qui empêche un traitement préventif, rapporte la Technology Review. La start-up Inrix met au point un système qui permettrait de prévoir les congestions quelques heures avant qu’elles n’arrivent. Leur logiciel utilise pour cela des données d’agences gouvernementales obtenues grâce à une multitude de capteurs, de caméras, de radars installés aux péages, aux carrefours et sur les routes, ainsi que des données GPS recueillies à partir de véhicules de sociétés de livraisons qui agissent comme des capteurs mobiles. Ajoutez-y deux années de données sur la circulation, des prévisions météos, un calendrier des événements locaux et des travaux sur la voie publique… A Seattle, quelques 3000 conducteurs testent le premier prototype d’Inrix. L’entreprise prévoit d’étendre ses prévisions à une trentaine de villes américaines.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Il existe aujourd’hui des applications qui calculent les temps de parcours ‘prévisionnels’ à l’entrée d’un réseau, tenant compte des évolutions prévisibles du trafic.
    Pour ce que j’en sais, c’est utilisé sur certains réseaux autoroutiers interurbains.

    Effectivement, la diffusion de ce genre via les systèmes de navigation embarqués est dans l’air du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *