La simplicité du futur par Philips

Le numéro 27 de New Value by One Design, le magazine de la division Design du groupe Philips s’intéresse à la « Nouvelle simplicité », c’est-à-dire à ce que signifiera le mot simplicité pour les outils que nous utiliserons demain. Pour Philips, la simplicité se dessinera autour de nouveaux codes qui ne reposeront pas seulement sur l’aspect ou le ressenti d’un objet, mais surtout sur son comportement qui devrait devenir plus émotionnel. Les interfaces de demain seront donc plus « humaines » parce qu’elles apporteront des réponses plus surprenantes, plus « magiques », au travers de changements de couleurs, de formes, de clignotements. Quant aux commandes, elles devraient devenir plus tactiles, gestuelles. La télécommande de demain n’aura plus 50 boutons, mais ressemblera plus à une baguette magique qui comprendra certains gestes : il suffira d’agiter le bâton de commande dans le sens des aiguilles d’une montre pour aller à la chaîne suivante par exemple.

Il ne s’agit donc pas de réduire les fonctions des objets techniques : « Vous pouvez toujours rechercher des solutions très avancées, dès lors que vous réduisez l’effort que requiert leur utilisation. A l’inverse, s’agissant de produits basiques, monofonction, le défi consiste à enrichir l’expérience associée à ces produits », explique Marion Verbücken, responsable du projet « Next Simplicity ».

Le Momento, une boule de cristal où s\'assemble les souvenirs...Philips complète sa vision en présentant quelques outils d’aujourd’hui ou de de demain répondant à ces questions futures (auxquels il faudrait ajouter ses projets de recherche) : comme Mood Mix, un anneau tactile pour gérer l’ambiance lumineuse d’une pièce, ou Air Tree, pour gérer l’ambiance olfactive ou encore Momento, une boule de cristal qui capitalise photos et vidéos pour les regarder à l’envi.

Dommage, si l’analyse semble séduisante, ces objets paraissent plutôt porter le concept comme une fin en soi que comme un point de départ.

Via Mark Vanderbeeken et Trendblog.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *