Le P2P gratuit et légal arrive-t-il ?

Alors que les premiers services P2P commerciaux ne sont pas encore arrivés en France et que les formules de téléchargement illimité sur abonnement tardent à faire leur entrée sur le marché, les Américains renouvellent déjà leur modèle économique.
Deux services P2P légaux entièrement financés par la publicité s’apprêtent en effet à ouvrir leurs portes dans les prochains mois. AOL a déjà annoncé le lancement prochain d’In2TV, une plateforme P2P de séries télé entièrement financée par la diffusion de spots publicitaires. L’Ascap, l’équivalent américain de la Sacem qui gère les droits de quelques 230 000 auteurs, a annoncé avoir donné son accord à un nouveau service de musique P2P financé par la publicité : Qtrax. Reste encore à QTrax à obtenir l’accord des maisons de disques, ce qui n’est pas gagné comme le souligne Guillaume Champeau sur Ratiatum.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Le P2P n’a jamais été illégale, même si certains essaye de le faire croire et qu’il y’a des projet de lois pour cela.
    C’est sa mauvaise utilisation qui l’est.
    Il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’un moyens d’echange de fichiers et que ceux ci peuvent étre légalement échangé si leurs auteurs(de l’oeuvre) l’autorise.
    Le P2P est en autre trés utilisé pour la diffusion de logiciels opensource.

    Si on interdit le P2P non commerciale car il permet d’échangé des fichiers piraté il faudrat faire de même pour les voitures qui permettent de rouler au dessus des limitation de vitesse, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *