RSS ? Podcast ? Connais pas…

9 % des Américains savent ce que signifie « RSS » (Really Simple Syndication, le format standard de description des articles publiés par les blogs et un nombre croissant d’autres sites, qui en permet notamment l’interrogation automatique par d’autres logiciels : agrégateurs d’informations, etc.), 13 % « Podcast » (abonnement à un flux RSS contenant des fichiers audio et/ou vidéo). 2 % seulement des employés de grandes entreprises américaines sont (du moins consciemment) abonnés à un « fil RSS ».

Résumant par ces quelques chiffres plusieurs enquêtes récentes, eMarketer rappelle opportunément que les termes et les concepts à la mode dans le microcosme internet ne font pas encore, loin de là, partie du langage courant, pas plus que des pratiques.

La généralisation éventuelle de ces pratiques attendra vraisemblablement leur intégration naturelle au sein des outils informatiques habituels (logiciel de courriel, navigateur, etc.), et une terminologie plus proche des usages : « s’abonner » pourrait avoir plus de sens que les boutons oranges « XML » ou « RSS 1.0, RSS 2.0, Atom… »

Mais ceci n’empêche pas les publicitaires de s’intéresser de près à ces nouvelles formes de diffusion, sans pour autant y investir massivement : à peine quelques millions de dollars en 2006. Pourtant, tous les grands acteurs, Google (qui semblerait tenter de breveter le principe soi-même), Yahoo !, Feedster, Feedburner, proposent aujourd’hui des formules de publicité à insérer dans les fils RSS.

Pour aider les annonceurs à se convaincre que les fils RSS représentent une opportunité de toucher des lecteurs ciblés, à fort pouvoir d’achat, actifs, la plate-forme spécialisée dans la publicité RSS Pheedo publie de très intéressantes (quoique orientées) statistiques d’usage des flux RSS. On y apprend que le mardi et le mercredi sont les jours les plus actifs, que les lecteurs du matin scannent un grand nombre de titres, et ceux de la nuit cliquent plus pour entrer dans les détails ; que 5 outils et plates-formes d’agrégation concentrent 70 % des utilisateurs.

Reste à savoir si les utilisateurs se montreront réellement désireux de recevoir des pubs dans leurs flux d’informations et plus encore, dans la somme (déjà très consommatrice en bande passante) de fichiers audio-vidéo auxquels ils s’abonnent.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ou qui voudrait approfondir, je me permets de signaler la publication de la 2ème version du livre RSS, Blogs: un nouvel outil pour le management, chez MM2 Editions :).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *