Innovation : les entreprises ont (un peu) plus confiance dans les universités

En matière d’innovation, quelles sont les sources d’information privilégiées des entreprises ? Si l’on en croit le rapport sur l’innovation prpduit par le Département britannique du commerce et de l’industrie (DTI), 60 % des 16 500 entreprises interrogées considèrent leurs clients et consommateurs, leurs fournisseurs, leurs propres salariés, et leurs compétiteurs, comme « importants« . A contrario, elles sont moins de 25 % seulement à s’intéresser aux avis des universités, au gouvernement et à ses centres de recherche.

Signe d’une perte de confiance envers le secteur public, au profit du marché ? Pas si sûr, si l’on y regarde de plus près. Ainsi, la confiance accordée aux conférences et autres salons professionnels, ainsi qu’aux consultants et aux laboratoires privés de R&D n’a que très faiblement progressé depuis 2001, passant respectivement de 49 à 50 %, et de 36 à 39 %. Alors que progressent, par contre, la confiance accordée aux universités (de 16 à 24 %, soit +50 %), aux compétiteurs (de 42 à 61 %, soit +45 %), aux associations professionnelles (de 40 à 54 %, soit +34 %) et aux clients (de 52 à 69 %, soit +32 %). Ou comment, petit à petit, l’intelligence économique fait son nid.

Via le bulletin Innov.

How important to your enterprise’s innovation activities during the three-year period 2002-2004 were each of the following information sources ? (Quelle fut l’importance, au cours des années 2002-2004, des sources d’information suivantes pour les activités d’innovation de votre entreprise ?)

Innovation in the UK

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *