Les chats n’auront pas neuf vies

On a souvent dit que le clonage reproductif s’introduirait dans les moeurs par la re-création d’animaux domestiques chéris et défunts. Espoir vain, semble-t-il, puisque la première entreprise spécialisée dans ce domaine, Genetic Saving and Clones, va bientôt fermer ses portes, faute de clients.
De fait, depuis sa création en 2000, cette société n’a cloné que cinq chats, et n’en a vendu en réalité que deux.

Via Wired.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *