Une interface logicielle robotique et un robot français

Gostai, une start-up française, a mis au point un langage de programmation innovant pour les applications robotiques. Baptisé Urbi (Universal Real-time Behavior Interface), cette interface logicielle « permet de contrôler n’importe quel robot au niveau hardware (moteurs, capteurs, camera…) et software (reconnaissance des visages, de la voix…) », comme l’explique Christophe Jacquemin dans Automates Intelligents. Urbi sera utilisé sur le premier robot humanoïde français : Nao, à usage domestique et destiné au grand public, développé par Aldebaran Robotics et dont la commercialisation devrait débuter au deuxième semestre 2007 pour un prix prévu de quelques 2000 euros.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *