Le web sémantique et les réseaux P2P dans nos voitures

Un système de navigation allemand, baptisé SmartWeb, travaille à utiliser le web sémantique et les réseaux P2P pour interagir avec les conducteurs.

Le projet consiste a enrichir les interfaces de navigation GPS d’un module de reconnaissance du langage – mais aussi des gestes et des expressions faciales – pour pouvoir interroger son navigateur en conduisant.

Le navigateur est par ailleurs connecté afin d’intégrer des informations récentes. Mais pour être exploitable, un tel dispositif doit automatiser les requêtes et l’intégration des informations recueillies dans le système de navigation. SmartWeb exploite une technologie sémantique et une méthode d’extraction de contenu qui permet de donner du sens aux pages web et facilite leur exploitation.

Illustration du fonctionnement du réseau ad-hoc entre véhicules

SmartWeb fonctionne aussi comme un réseau P2P ad-hoc entre véhicules. Quand un véhicule détecte un risque d’hydroplanning en roulant sur une flaque d’eau, il transmet cet avertissement à tous les véhicules afin qu’ils puissent alerter leurs conducteurs du danger. Le Car2Car consortium, un groupe de constructeurs européens, travaille également à un réseau Mesh entre véhicules capable de diffuser ce type d’informations.

Signalons qu’il existe bien d’autres projets, accueillis par plusieurs initiatives européennes comme le programme PReVENT, AIDe ou GST Telematics, qui tous travaillent à augmenter la sécurité automobile en apportant plus d’information au conducteur et une meilleure assistance électronique.

Via ArsTechnica, la BBC et Roland Piquepaille.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *