Quand les objets s’allumeront pour nous parler

Un consortium international mené par l’université de Bath en Grande-Bretagne vient de lancer un imposant programme de travail pour réfléchir aux utilisations possible des écrans organiques (type Oled). A quoi pourrait être utilisé ces petits films de plastique qui conduisent l’électricité et qui fonctionneraient à l’énergie solaire ? Quelles transformations pourraient-ils apporter dans la façon dont nous éclairons nos maisons, dont nous concevons nos vêtements ou nos objets du quotidiens ?

Exemples d

L’idée du consortium est avant tout un projet de R&D purement technologique destiné à rendre les technologies Oled suffisamment fiables et robustes pour s’attaquer aux marchés de masses. Reste à définir lesquels et comment. Pour cela, les instigateurs du consortium imaginent des produits intégrant ces technologies afin de pouvoir les adapter aux usages qui pourraient être les leurs. Le projet, baptisé Modecom, financé par l’Union européenne, se propose de réfléchir a quelques objectifs très ambitieux : par exemple permettre à vos vêtements de changer de couleur ou de diffuser un message quand vous appuyez sur un bouton ; réfléchir à une fenêtre qui deviendrait lampe à la tombée de la nuit ; des combinés qui pourraient servir de batterie quand le besoin s’en ferait sentir ; des objets ou des produits qui afficheraient des messages d’alertes ou publicitaires… Autant d’exemples qui ont même donné lieu à une petite vidéo illustrative.

Via Roland Piquepaille.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *