Votre code postal sait tout de vous

Voila longtemps que les codes postaux servent à distinguer les zones prospères des quartiers difficiles. Mais les informations qu’en tirent les outils de geomarketing sont de plus en plus riches : ils permettent d’estimer votre salaire moyen de votre quartier, votre appartenance politique, vos loisirs, vos habitudes alimentaires, votre patrimoine immobilier moyen, explique le sociologue de l’université de York Roger Burrows en présentant une étude sur le profilage par code postal au dernier Festival de la science organisé par l’association britannique pour l’avancement de la science. Et nombre de ces informations sont déjà disponibles en ligne, comme sur UpMyStreet.com ou CheckMyFile.com (le prosseur Burrows a étudié de nombreuses autres sources comme il le rapportait déjà dans cette communication (.pdf) datant de 2004).

Le problème c’est que cette pratique contribue elle-même à faire des stéréotypes une realité : « Si votre voisinage parie beaucoup, il est probable qu’une boutique de pari se monte dans le quartier et qu’elle attire encore plus de gens qui aiment parier. » Et de dénoncer la ghettoïsation par classe sociale : nous sommes de plus en plus définis par les habitudes de nos voisins.

En enquêtant sur plusieurs quartiers pour classifier les informations données par ces sociétés et sites, les habitants les ont trouvés étonnamment précises et justes, même s’il y a toujours quelques personnes qui ne cadrent pas avec le type dominant du voisinage. De quoi en tout cas souligner que les actions de nos voisins ont un impact sur nous qui risque bien d’être de plus en plus fort.

Via le Times Online, le Guardian, le Mirror… et surtout Courrier International (sur abonnement).

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Dis moi qui sont tes amis… Bref être grégaire c’est le propre de l’homme. Et le code postal, c’est rien comme information. Aujourd’hui on peut avori de l’information sur des IRIS, regroupement INSEE de 2000 personnes environ. C’est donc infiniment plus précis. Enfin l’article ci-dessus vaut surtout pour les USA ou les quartiers sont comme la Nation : communautarisés.

    Je me balladais à Nantes Dimanche ou les bureaux joustent les beaux immeubles qui sont au milieu des logements sociaux : allez donc faire une analyse générale sur ce quartier !

    En bref, c’est encore une généralité mais qui a le mérite de poser le problème.

  2. J’ai fait des courses à Décathlon à Paris ce WE. A la caisse on m’a demandé mon code postal.

  3. meme en France, le geomarketing est bien plus qu’une généralité.
    En bref, au lieu de se demander si le geomarketing va renforcer une ghettoisation (AMHA elle a bien d’autres facteurs plus importants), nous ferions mieux de chercher comment les populations évoluent, se déplacent, s’enrichissent sur place….
    CAR le marketing ne s’installe pas pour vendre pendant 1 semaine, il tente que ses efforts se rentabilisent sur des années ..et là, il doit anticiper.

    Donc les codes postaux ne suffisent qu’à donner un instantanné, il nous faut aussi la tendance et les projets urbains pour comprendre les zones à potentiels.

    J’ai fait un peu d’urbanisme dans ma jeunesse et je suis effaré du manque d’anticipation des entreprises dans ce domaine. Les évolutions du prix du m2 donneraient déja à eux seuls un peu plus d’intelligence et un peu moins de frayeur ideologique (ghetto, parkage, ….).
    Si je devais acheter un appart maintenant ce serait dans une banlieue est dynamique pour avoir un potentiel de revente le plus fort. Voila un début de géomarketing (un peu rapide).
    Et observez les signaux faibles http://www.signaux-faibles.fr
    David

  4. rendent possible une surveillance accrue des "travailleurs". Il faut donc négocier, et peut-être se dire qu’on vit désormais dans un régime de liberté qui est principalement celui de la négociation.&quot, BBC News propose un lien vers une sélection de 5 machinima à voir.

    15/10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *