Robotique : apprendre à saisir

Le Robot STAIRUn des défis de la robotique domestique est d’apprendre à un robot à se saisir des objets de notre quotidien, nous explique la Technology Review. Alors que nous le faisons naturellement, la manoeuvre est bien plus compliquée pour le robot qui doit appréhender la forme, le poids et la fonction de l’objet sans hésiter. Aujourd’hui, un robot sait déjà réaliser des tâches complexes, mais il lui manque encore la dextérité et la capacité à s’adapter à des objets ou à un environnement familier et mouvant sans avoir été programmé pour cela. D’où l’idée de construire des systèmes pour aider les robots à développer leurs capacités de perceptions et reconnaitre les moyens d’attraper des objets.

Une équipe de Stanford a ainsi développé STAIR, un bras robotique mobile bardé de micros, d’enceintes, de capteurs et de caméras qui aident le robot à reconnaître les objets couplé à un logiciel qui a été entrainé à reconnaitre les côtés préhensiles de plus de 2500 objets.

Reste au robot de Stanford à apprendre à ajuster sa manipulation au contexte. Si le robot sait prendre une tasse, il ne sait pas encore ajuster sa prise entre une tasse vide et une tasse pleine, ce qui demande d’ajuster la pression. Le robot ne sait pas encore non plus reconnaitre la consistance des objets. Deux étapes à franchir qui montrent qu’il faudra encore quelques années pour qu’un robot puisse s’intégrer à la complexité d’un environnement domestique humain. « Augmenter encore la richesse et la sensibilité des capteurs de la main devrait représenter une part importante de la solution », explique Josh Smith, chercheur chez Intel.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Vous écrivez
    « Alors que nous le faisons naturellement, la manoeuvre est bien plus compliquée pour le robot qui doit appréhender la forme, le poids et la fonction de l’objet sans hésiter. »

    c’est drôle
    j’avais l’impression que
    nous aussi devons appréhender la forme, le poids et la fonction de l’objet sans hésiter.

    Il y a visiblement quelque chose à dire qui n’est pas passé et que vous n’êtes pas parvenu à dire dans cette phrase.

    Pourquoi cela est-il plus compliqué pour le robot ?

  2. Comme indiqué dans l’article, un robot ne sait pas si la tasse est pleine ou pas.

    prend une bouteille par exemple, posé sur une table, disont qu’elle est pleine.
    si tu serre pas tres fort et que tu leve le bras, la bouteille va glisser, donc le robot doit connaitre ce genre d’information et encore je ne parle pas de la resistance du materiaux ( en l’occurence la bouteille ) car si le robot serre trop fort la bouteille, il pourrait la detruire.

    un autre exemple :
    toi lorsque tu prend une bouteille dans la main, tu sais si elle est pleine ou pas, tu sais si elle est en plastique ou pas. lorsque tu prend une bouteille en plastique dans la main, et que tu serre tu voie, tu sens, et tu entend que tu la deforme. Et ca le robot ne sait pas faire ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *