Le Dark Social complique la tâche des annonceurs – MediaSociaux.fr

Frédéric Cavazza sur MediaSociaux rappelle que 2014 a été l’année de l’explosion des applications mobiles sociales. Un succès – voir ces statistiques d’utilisation mondiales et françaises – qui fait de l’ombre à toutes les autres formes d’applications (puisque moins de 25 % des applications téléchargées sont utilisées).  

Le problème est que ces applications sont autant de boites noires invisibles de l’extérieur. “Non seulement il n’est pas possible de mesurer l’activité au sein de ces applications (nombre, rythme de publication, taux d’engagmeent…), mais elles ne proposent pas de solutions fiables pour évaluer la rentabilité d’une campagne”. Bienvenu à l’ère du Dark Social ! Si les médias ont intérêts à être présents sur ces plateformes, la question se pose pour les annonceurs, estime Cavazza. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.