Créer une culture de l’innovation au sein de l’Etat ? – Modernisation.gouv.fr

Le Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique publie sur son site une tribune de Beth Noveck (@bethnoveck), ex-directrice de la technologie à la Maison Blanche et actuelle présidente du Governance Lab de l’université de New York, qui revient dans le détail sur la difficulté à faire évoluer (sans grand succès) les pratiques numériques de la Maison Blanche, après la campagne victorieuse d’Obama en 2007. 

“A ce jour, il n’y a toujours pas eu de vraie transformation dans la relation entre l’Etat et le citoyen. Malgré les avancées technologiques, gouverner reste le pré-carré de professionnels qui travaillent dans l’ombre.La consultation publique est certes une pratique courante, mais effectuée a posteriori, comme une façon de peaufiner un plan déjà décidé ou de le vendre aux citoyens, afin de faciliter son adoption.D’une certaine façon, la Maison Blanche est comme une boulangère qui laisse le passant gourmand regarder par la vitrine sans jamais le laisser rentrer et lui offrir de viennoiserie. Les citoyens n’ont aucune influence sur les processus de décision. Les agences et l’Etat ne bénéficient aucunement de leur participation.”

Les institutions ne sont pas conçues pour bénéficier de l’expertise des citoyens, regrette la spécialiste de la participation qui cherche à promouvoir une culture de la conversation. Pour cela, les Etats doivent se doter d’une vision. Ils doivent mettre en place des lois et règlements qui favorisent l’innovation dans le secteur public, développer des outils et des plateformes, encourager et cultiver des communautés, des groupes d’innovateurs et d’agitateurs, former les personnels et valoriser ce qui marche… 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.