Les maladies de l’avenir – Next Nature

Si les hommes d’aujourd’hui souffrent de maladies qui n’existaient pas dans le passé, il est probable que les hommes de demain souffriront de maladies que nous ne connaissons pas encore. Et une large gamme de troubles, liés aux nouvelles technologies pourraient bien demain former l’essentiel des maladies qui nous affecteront, estime Next Nature à la suite de IO9 qui s’amusent à dresser une liste des pathologies de demain. 

Au programme : 

– l’informatisation de la personnalité (une maladie qui nous conduit à parler et communiquer avec les autres de la même manière que nous le faisons avec les machines), 

– l’addiction à la réalité virtuelle (où les gens préférent s’engager dans la réalité virtuelle que dans la réalité), 

– Metalosis Maligna ou la cyber-septicémie (des tumeurs causées par l’implantation des technologies dans nos corps), 

– le trouble déficitaire naturel (l’absence d’environnement “naturel” créé des troubles cognitifs profonds), 

– l’empoisonnement nanotechnologique (quand les nanorobots malagissent dans nos corps), 

– la psychose de la superintelligence (quand nos cerveaux augmentés nous rendent psychotiques), 

– l’ennui de l’extension (l’augmentation de la durée de vie amène son lot d’angoisses liées à sa répétition), 

– le trouble dissociatif de la réalité (l’impossibilité de distinguer nos expériences virtuelles et réelles),  

– le trouble de l’identité (quand les machines assurent une part de notre identité, quelle est la nôtre ?), 

– la Robophobie (cette peur irrationnelle des robots à mesure qu’ils se répandent…)

– … 

Ou comment la technologie participe à nos psychoses et à nos pathologies. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.