Spinlister : le vélib décentralisé – FastCoExist

La ville de Portland s’apprête à lancer un programme de vélo en partage qui repose sur un réseau décentralisé : chacun est invité à partager son vélo.

Pas n’importe quel vélo pourtant. Les utilisateurs sont invités à acheter un vélo conçu par Spinlister avec des caractéristiques propres qui rappellent les spécifications que nous évoquions dans les pistes du programme Sharevolution de la Fing : un vélo plus solide, doté de pneus increvables, d’un antivol bluetooth permettant d’être ouvert via un téléphone mobile, une selle générique…

Visiblement, les utilisateurs volontaires ne paieront pas pour acheter un vélo : 50 % des sommes perçues par la location vont dans la poche du “propriétaire” et 50 % servent dans un premier temps à rembourser le coût du vélo. En échange, les “propriétaires locataires” doivent s’engager à ne pas le garder chez eux, mais à le garer dans la rue afin que d’autres puissent l’emprunter. Son propriétaire peut bien sûr désactiver la fonction de partage pour l’utiliser… Le vélo est constamment géolocalisé ce qui permet de le retrouver et de signifier aux utilisateurs des zones où ils peuvent le garer.

Si de nombreuses questions ne sont pas encore résolues dans le modèle esquissé par Spinlister, l’équipe semble confiante dans son projet qui va commencer par partager progressivement ses vélos, rapporte FastCoExist. Jusqu’à présent, Spinlister proposait un modèle permettant aux particuliers de se louer vélos, skis et surf. En proposant un vélo conçu pour le partage, Spinlister change de modèle.

MAJ : Or, la question du modèle économique est bien un enjeu majeur, comme le rappelle Olivier Razemon pour Le Monde, en soulignant qu’un vélo en libre service coûte entre 2000 et 4000 euros à l’année. On comprend que d’autres collectivités comme Strasbourg ou Grenoble se soient plutôt intéressées à des prêts longue durée de bicyclettes “normales” (dont le coût sera de 400 euros par an).

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.