Smelfies : cartographier les odeurs – New Scientist

Les légendes et tags des photos que l’on publie sur les réseaux sociaux peuvent-elles être utilisées pour recueillir de l’information sur les odeurs de nos villes ? C’est ce que propose de faire des universitaires de Cambridge dirgiés par Daniele Quercia (@danielequercia), rapporte le New Scientist – qui avait présenté à Ted de remarquables cartes émotionnelles. Les chercheurs ont utilisé des photos provenant de Flickr, Instagram, Twitter et autres pour cartographier les odeurs des villes et proposer demain de nouvelles expériences de la ville, basée sur des parcours de senteurs. 

Les cartographies sont basées sur le travail de Kate McLean, une artiste et designer du Royal College of Art de Londres, qui a envoyé des étudiants sentir les villes pour en rapporter un dictionnaire d’odeurs. Ce dictionnaire a ensuite été utilisé pour retrouver des tags et légendes de photos dans les bases de données de réseaux sociaux. 

Les cartes produites dessinent la cartographie des odeurs, comme à Barcelone (en orange et rouge, l’odeur des voitures ; en vert celui des plantes et des fleurs) ou à Londres (en bleu, les odeurs d’animaux). 

Elles révèlent le paysage de nos odeurs. “Nous avons essayer de corréler les données avec celles des indicateurs de la qualité de l’air de Londres et avons constaté que les odeurs agréables liées à la nature avaient tendance à disparaître quand l’air était pollué”, souligne Daniele Quercia. 

L’équipe envisage de lancer des Cartes d’odeurs (Smelly Maps) ou chacun pourra contribuer. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.