Pas sans nous, utopie réaliste – Le Monde

Pour Le Monde, Gérard Courtois revient sur la déclaration (.pdf) publiée par le collectif Pas sans nous… un collectif d’une centaine d’organisations de quartiers, qui, faisant suite au rapport “Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires" (.pdf) demandant une réforme radicale de la politique de la ville, propose de “créer un « fonds pour la démocratie
d’initiative citoyenne  », doté annuellement de 5 % du montant total de
l’argent public consacré au fonctionnement de la démocratie
représentative”. Le but :
soutenir des dynamiques existantes ou émergentes, pour
financer toute forme de mobilisation (débats, contre-expertises,
évaluations…) sur des projets portés par les décideurs publics,
nationaux ou locaux, mais aussi favoriser des initiatives venues du
terrain sur des projets qui ne sont pas à l’agenda des politiques
publiques.

“La démocratie ne peut se limiter à la
démocratie représentative et à une démocratie participative descendante
initiée par les pouvoirs publics " estiment les auteurs de la déclaration. “Il est indispensable et urgent de [la] revitaliser en élargissant son fonctionnement à une démocratie d’initiative citoyenne “.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.