De la diversité des Big Data – SSRN

Rob Kitchin et Gavin McArdle dans un article de recherche soulignent que les Big Data sont définies de multiples manières dans la littérature. La plupart du temps, elles sont définies par les 3 V : volume, vitesse et variété. Mais on trouve parfois de nombreuses autres caractéristiques comme l’exhaustivité, la résolution, l’indexicalité, la relationalité, l’évolutivité, l’extensionnalité… Reste que le terme manque finalement de clarté et a tendance à être un fourre-tout pour désigner toute large sélection de données. 

Les deux chercheurs s’intéressent donc dans leur article à ce qui rend les Big Data des Big Data. En s’intéressant à des jeux de données, ils montrent que des 7 caractéristiques principales (le volume, la vélocité, la variété, l’exhaustivité, la résolution et l’indexabilité, la relationalité, l’extensionalité et la scalabilité), très peu de jeux de données possèdent l’ensemble de ces caractéristiques. En fait, le champ des Big data recouvre une grande variété de formes, et les caractéristiques les plus partagées sont la vitesse et l’exhaustivité. 

Un défrichage ontologique dont le but est de mieux caractériser le champ d’étude pour mieux en tirer du sens… 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.