Les Etats-Unis encouragent des réseaux pour déjouer l’espionnage numérique – New York Times

… mais pas chez eux ! Après les révélations d’Edward Snowden sur Prism, l’article de Carlotta Gall et James Glanz du New York Times pourrait presque être amusant, s’il ne soulignait pas la schizophrénie de la politique extérieure américaine. A Sayada, en Tunisie, le département d’Etat américain a versé 2,8 millions de dollars à une équipe de hackers américains pour développer un réseau maillé… un réseau d’ordinateurs connecté pair à pair (voir les explications que nous donnait Cyril Fiévet en 2004 sur cette technologie) via le projet Commotion et s’apprête à en verser 4,3 pour en développer un à Cuba. Par contre, il n’a pas investit dans les réseaux maillés américains alternatifs qui se développent à Détroit ou Brooklyn…

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.