Cartographier l’employabilité des villes – Washington Post

Nous évaluons le transport selon sa rapidité, le nombre de personne qu’il permet de transporter, ou le temps passé. Mais le but du transport n’est pas tant de nous permettre de nous déplacer que de relier notre vie personnelle à notre vie professionnelle, estime Emily Badger pour le Washington Post. A New York, le Regional Plan Association (@RegionalPlan) a mis en ligne un outil interactif qui permet de voir, selon l’endroit où vous habitez la géolocalisation des emplois disponibles par secteurs selon la distance qui vous en sépare exprimée en durée de transport. Un outil qui permet de regarder le transport new-yorkais sous l’angle de l’accès à l’emploi, permettant de répondre à la question : quelle est la qualité de votre accès à l’emploi selon les modalités de transports disponibles…

Pour Juliette Michaelson du Regional Plan Association, ces cartes permettent de mieux comprendre que le transport n’est pas une question de vitesse, mais de possibilité. L’enjeu est ce qu’il rend accessible ou pas : emploi, éducation, soins… Un outil de pilotage urbain qui permet à terme de comprendre l’impact des choix de circulations sur l’emploi et l’employabilité.

Le RPA a prévu d’ajouter prochainement une autre couche de données permettant de savoir où vivent les gens qui travaillent dans tel ou tel secteur d’emploi, afin de permettre aux entreprises de trouver de meilleurs emplacements par rapports à leurs besoins.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.