Une imprimante 3D nanométrique – KurzweilAI

IBM a mis au point une “imprimante 3D” capable de fonctionner au niveau du nanomètre et qui pourrait être utilisée pour construire la prochaine génération de transistors, qui doivent se situer en dessous de la barre des 30 nanomètres, selon KurzweilAI. Cette “imprimante”, contrairement à ses congénères macro, ne fonctionne pas de manière “additive”, mais “soustractive” en enlevant de la matière sur un support. Il s’agit en fait d’une espèce de “nanoburin”. IBM a confié la la fabrication de cette appareil à une société suisse, SwissLitho, qui le commercialisera sous le nom de NanoFrazor Explore.

En guise de démonstration, les chercheurs ont réussi à “imprimer” une couverture du magazine National Geographics Kids sur un espace de 11×14 micromètres. 2000 de ces impressions pourraient tenir sur un grain de sable.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.