Montebourg veut un système d’exploitation Made in France – JDNet

Créer un système d’exploitation souverain. C’est l’objectif que s’apprête à dévoiler Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique. (…)L’idée “serait inspirée des travaux du président de Skyrock, Pierre Bellanger, autour du concept de ‘résogiciel’ français”, indique notre confrère. Il s’agirait d’un OS “made in France” libre et ouvert permettant de supporter “un réseau de services alternatifs” qui permettrait de contre-balancer le poids des géants du web.

Via le Journal du Net.

Ce n’est pas forcément si idiot en fait. Il y a de la place pour d’autres OS… Et il y a des initiatives qui vivotent depuis un certain temps… Le problème, c’est que l’idée ne suffit pas. C’est qu’il ne suffit pas de lancer l’idée d’un OS cocorico pour le faire. D’abord, le fait qu’il soit bleu blanc rouge ne suffira certainement pas en soi. Pour s’imposer, il lui faut une spécificité que les autres n’auront pas : un OS respectueux des données des gens par exemple, cryptant toutes les données, etc.

Enfin, s’il lui faut des valeurs, celles-ci ne suffiront pas. Il faut être capable d’animer une communauté de développeurs en réseaux et pas seulement financer un grand projet industriel qui se transformera en usine à gaz. Il faut savoir financer de l’hétérodoxe et pas seulement un projet bottom-up. On se souvient de l’idée de moteur de recherche européen et de tant d’autres qu’on n’a pas su mener car on n’a pas sur cristalliser les énergies autour de nouvelles formes d’innovation, plus distribuées, plus décentralisées… Lancer des idées c’est facile. Proposer un projet, une vision, une stratégie et faire de manière qu’il se développe d’une manière ouverte et coordonnée, c’est plus dur.

Mise à jour : sur Numerama, Guillaume Champeau rappelle que les opérateurs (Orange, Vodafone, Telefonica et Deutsche Telekom) avaient déjà évoqué le projet il y a quelques années… et qu’il ne pourrait être qu’un fork d’Androïd pour imposer une autre boutique que Google Play. Le projet semble déjà dégonflé avant que d’être lancé… Et Korben se moque.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.