Google va-t-il payer les contraventions des Google Car ? – The Atlantic

image

A l’heure où Google teste de nouveaux modèles de Google Car complètement autonomes – sans volant ni pédales, donc que l’homme ne peut pas piloter et qui révolutionnent le concept même de la voiture estime Madrigal, puisque le ravitaillement n’est plus fait non plus par les humains, que les sièges peuvent se faire face, que la voiture peut-être plus légère -, que Wired fait le point sur les capacités de la voiture – capable d’éviter les cyclistes, d’être “agressive” afin de ne pas être trop céder le passage aux autres véhicules, de dépasser les limitations de vitesses imposées pour s’ajuster au flux du trafic, de ralentir avant les nids de poule… mais qui est encore incapable de conduire dans une situation météo difficile, de naviguer quand elle n’est plus dans une zone non couverte pas la téléphonie mobile, ou d’éviter les écureuils, trop petits pour ses capteurs – l’annonce la plus importante pourrait être toute autre. En effet, rapporte Alexis Madrigal pour The Atlantic, le responsable de la sécurité du programme Google Car, Ron Medford estime que c’est à Google de payer les amendes générés par les voitures. C’est en tout cas ce que soutien Google dans ses discussions avec l’autorité des véhicules motorisés de Californie.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.