Comment les socialbots ont infiltré Twitter – Technology Review

Les bots sur Twitter, ces comptes automatiques, sont légions. Certes, Twitter tente de faire le ménage, notamment pour supprimer les plus malveillants d’entre eux, grands fourbisseurs de spam… Carlos Freitas de l’université de Minas Gerais au Brésil a néanmoins voulu savoir s’il était facile pour un socialbot d’infiltrer Twitter, rapporte la Technology Review. Pour cela, ils en ont créé 120, chacun avec un profil, mâle ou femelle. Certains généraient des tweets en repostant des messages, d’autres, plus évolués, créaient des tweets synthétiques et originaux. Certains publiaient toutes les heures, d’autres moins, mais tous s’arrêtaient quelques heures d’affiler pour donner l’impression de dormir.

Au cours des 30 jours de l’expérience, seulement 38 des 120 bots ont été suspendus par Twitter. Ils ont accumulés 5000 followers provenant de 1952 utilisateurs diférents. 20 % ont accumulés plus de 100 followers en un mois, soit plus d’adaptes que 46 % des utilisateurs de Twitter. Les robots les plus attractifs ont bien sûr été les plus actifs, ceux qui avaient un profil féminin, et surtout ceux qui ont généré des tweets synthétiques, plutôt que de simplement reposter.

Mais ce que suggère ce travail, c’est combien la Twittersphère peut-être vulnérable à une attaque automatisée : des bots sociaux pourraient être utilisés pour influencer de manière significative l’opinion.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.