Notre société fabrique de plus en plus d’imposteurs – LaTribune

La journaliste et psychanalyste Sophie Peters revient pour la Tribune sur la publication du livre de Roland Gori, La fabrique des imposteurs. Notre société de la norme fabrique des imposteurs :

A l’heure où les carrières ne se font plus que par le biais des réseaux sociaux, où l’entreprise évalue le mérite de ses managers à leur cote interne, où l’information n’a de poids que par le buzz qu’elle produit, il convient de s’interroger sur ce phénomène d’imposture qui tend à devenir plus collectif qu’individuel. Sous couvert de discours sur le pragmatisme, de compétitivité nationale, d’utilitarisme social, on promeut sans conscience des techniques et des schémas de comportement voire même des pédagogies qui incitent les sujets à se vendre dans tous les domaines de l’existence. Les techniques de ventes ont envahies la sphère relationnelle, privée comme publique, respectant des formes et des normes, b.a ba de tout imposteur. Le conformisme règne en maître à tous les étages. "La tendance à la conformité des opinions et des positions en politique comme dans le champ de la connaissance est le malheur de la démocratie comme de la recherche. Cette tendance des individus à se ranger sans réflexion critique aux normes du groupe majoritaire se retrouve dans toutes les institutions”, constate Roland Gori.“

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.