WideNoise : la mesure de la pollution sonore participative

Par le 30/01/09 | 8 commentaires | 8,099 lectures | Impression

Le compteur de décibels de WideNoiseOn connaissait déjà WideTag, une société qui se propose de construire une infrastructure pour un internet des objets ouverts. On avait déjà évoqué leur bibliothèque en open source et certains de leurs projets. Voici qu’ils lancent WideNoise, un outil de mesure de la pollution sonore sous forme d’application pour iPhone. WideNoise consiste en un applicatif qui utilise le microphone du mobile pour mesurer le niveau de décibels des lieux où vous circulez. Bien sûr, le logiciel calibre le micro et tente de compenser ses limites physiques pour affiner la mesure. Il permet enfin à chacun de géolocaliser les mesures qu’il réalise et de les publier sur une cartographie collaborative.

La carte de toutes les contributions aux mesures environnementales n’est pas accessible en ligne, seulement via l’application iPhone, mais parions que les activistes de WideTag vont trouver des solutions pour rendre plus visibles les contributions de chacun. Une réalisation concrète qui devrait inspirer les initiateurs du projet Montre verte auquel travaille le programme Villes 2.0 de la Fing.

Reste que le concept développé ne va pas au bout de celui imaginé par David Orban, cofondateur de WideTag, qui explique que le rôle du capteur est d’être conscient du monde qui l’entoure. Comme nos téléphones sont conscients des modes de connectivité qui leurs sont disponibles à tout moment, ou comme un appareil photo peut-être conscient du contexte quand il intègre une fonction de reconnaissance de visages et de détection de sourires, ou comme les systèmes de freinages automobiles sont capables de vous alerter quand vous vous approchez trop près de la voiture qui vous précède. Conscients de la pollution sonore qui les entoure par exemple, demain, nos téléphones mobiles pourront être capables d’adapter le niveau sonore de votre écoute ou d’adapter la façon dont le micro capte votre parole et le bruit alentour.

Via David Orban, Presse-Citron et Loïc Haÿ.

Rétroliens

  1. WideNoise : la mesure de la pollution sonore participativeAlertes Google - “internet des objets” - 13th Edition « The Internet of Things
  2. Blog “Industries de la Créativité & Innovation” » Blog Archive » Capteurs et vie collective (2)
  3. WideNoise : la mesure de la pollution sonore participative | The Internet of Things
  4. outils mobiles | Pearltrees

4 commentaires

  1. bonjour hubert,

    merci pour cet article.

    je signale che la carte est accessible en ligne, en utilisant le widget che nous avons mis à disposition: http://www.widetag.com/widenoise/widget

    en outre, l’idée des téléphones mobiles adaptables au bruit d’alentours est très d’actualité car elle est actuellement l’objet d’un brevet apple, si je ne m’abuse :)

    bonne journée,

    r.

  2. Merci Roberto pour le lien vers le widget cartographique.

    En tout cas, votre outil donne envie de voir les mesures que prennent les gens, un peu comme le promet Pachube.

  3. je comprends la nécessité, mais il y a deux différences:

    1. on a à faire avec des objets qui sont portés par des personnes;
    2. la quantité de données est trop importante pour etre visible au détail de chaque mesure.

    la problematique est approfondie ici: http://bit.ly/Slgd6

    :)

    r.

  4. par yves dustin

    Bonjour,

    Article extrêmement intéressant. Une simple rectification quand à la comparation avec des sistemes de freinage qui vous alerteraient d’un obstacle sur la route:
    Les systèmes de freinage n’alertent pas. Ils existent des systèmes électroniques (à base de capteurs) qui alertent le conducteur d’éventuels obstacle, du franchissement d’une ligne ou d’autres élément relatif à l’environnement. L’action (freinage, évitement, etc) reste à l’appréciation du conducteur.

    Merci encore pour cette page très instructive.