Eloge des petits miracles – New York Times

David Brooks (@nytdavidbrooks), le célèbre éditorialiste du New York Times, fait un bel éloge de l’économie comportementale qu’il oppose aux grandes politiques publiques. 

“La plupart d’entre nous n’épargne pas assez. Lorsque les gouvernements tentent d’encourager l’épargne, ils adoptent généralement de grandes politiques visant à accroître les incitations. Mais au Kenya, les gens ont reçu de simples boîtes métalliques fermant à clé – un endroit simple où mettre son argent. Après un an, les personnes qui avaient reçu ces boîtes ont accru leur épargne tant et si bien qu’ils avaient 66 % d’argent disponible en plus que les autres pour payer leurs dépenses de santé par exemple. Il aurait fallu une énorme réforme fiscale pour produire un changement de comportement aussi large.”

“Trop de gens meurent dans des accidents d’automobiles. Lorsque les gouvernements tentent de réduire les décès de la route, ils augmentent généralement les règles de sécurité. Au Kenya, là encore, des autocollants ont été placés à l’intérieur des bus invitant les passagers à crier contre les automobilistes conduisant dangereusement. 

Le chahut a découragé les conduites dangereuses à un niveau impressionnant. Les réclamations d’assurance impliquant des blessures ou la mort sont tombés de moitié. 

Ce sont des exemples d’un nouveau type d’élaboration des politiques qui déferle sur le monde. Le style ancien a été fondé sur l’idée que les êtres humains sont des acteurs rationnels qui répondent de façon simples aux incitations. Le nouveau style, qui complète sans remplacer l’ancien, est basé sur le fait, évident, que les êtres humains ne sont pas toujours des acteurs rationnels. Parfois, nous sommes mentalement paresseux, ou stressés, ou nous sommes influencés par la pression sociale et des préjugés inconscients. Il est possible de profiter de ces caractéristiques pour favoriser des changements.

Par exemple, les gens détestent perdre des choses plus qu’ils aiment faire des choses, un phénomène connu sous le nom d’aversion aux pertes. Dans certaines écoles, on a offert des bonus aux enseignants en fin d’année s’ils avaient amélioré les performances de leurs élèves. Mais ce type de rémunération au mérite n’a pas amélioré les résultats des tests des élèves. Dans d’autres écoles, les enseignants ont reçu une prime en début d’année qui leur serait enlevée si les résultats de leurs élèves ne s’amélioraient pas. Cette peur de perdre un bonus a eu un grand effet.”

(…) La Banque mondiale vient de publier un incroyablement bon rapport intitulé “Esprit, société et comportement” sur la façon dont les idées de l’économie comportementale peuvent être appliquées au développement mondial et à la santé. Le rapport, rédigé par une équipe dirigée par Karla Hoff et Varun Gauri énumère de nombreuses politiques qui ont déjà été essayées et ouvre la voie à beaucoup plus…

Les agriculteurs de la canne à sucre, en Inde, reçoivent la plus grande part de leur revenu une fois par an, au moment de la récolte. Dans les semaines avant la récolte, lorsqu’ils sont pauvres et stressés, ils obtiennent dix points de moins aux tests de QI auxquels ils sont soumis qu’après la récolte. S’ils planifient des décisions d’achats d’engrais ou de scolarisation de leurs enfants après la récole, ils vont faire des choix plus prévoyants qu’à d’autres moments de l’année. C’est là un changement de politique simple basé sur une compréhension de la façon dont la pauvreté épuise les ressources mentales. 

(…) Les politiques éclairées par l’économie comportementale sont stimulantes car elles montrent comment des changements à bas prix peuvent produire de grands effets. 

(…) Elles permettent de corriger un biais dans la façon dont les gouvernements travaillent le plus souvent. Ils ont tendance à favoriser les grands projets et l’abstraction. (…) Les politiques de l’économie comportementale sont belles parce qu’elles sont petites, solides et puissantes. Elles nous rappellent que lorsque les politiques sont enracinées dans le comportement humain et les circonstances spécifiques, même les gouvernement peuvent produire de petits miracles.“

 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *